Afrique Centrale: Ratification des réformes de la CEEAC - 9ème session du conseil des ministres par visioconférence

L'ouverture de la 9ème session extraordinaire du Conseil des ministres de la Communauté Économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC) a eu lieu à Libreville ce mercredi 3 juin, par visioconférence.

Les travaux de cette session étaient présidés par Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre gabonais des Affaires étrangères, et en présence du Secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-mi, où la ratification de la réforme de cette institution et la situation des candidatures à la Commission de la CEEAC ont fait l'objet de cette rencontre.

Alors que la dernière conférence des chefs d'État se tenait en fin d'année 2019, cette 9ème session extraordinaire de ce 3 juin n'est que le cours de la feuille de route établie depuis cette conférence.

La rencontre de cette session extraordinaire s'est tenu en visioconférence, en dépit de la pandémie inattendue du coronavirus ayant occasionnée le retard de la tenue de cette cession hormis les restrictions imposées.

De nombreux aspects liés à la progression de la réforme institutionnelle de cette organisation communautaire ont été abordés.

Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre gabonais d'Etat, ministre des Affaires étrangères se dit « satisfait des évolutions relatives à cette transformation de l'institution communautaire » depuis le siège de la CEEAC à Libreville où se tiennent ces travaux. Plusieurs Etats membres de cette institution ont déjà approuvé le projet de loi portant ratification de la réforme de cette organisation régionale.

Par la suite, le ministre gabonais des affaires étrangères n'a pas manqué de présenter le projet prévu à l'ordre du jour portant sur l'évaluation et la présélection des dossiers de candidatures aux postes de Vice-président et de Commissaires de la Commission de la CEEAC ainsi que l'examen et l'adoption du projet de la stratégie régionale de riposte à la pandémie du coronavirus en Afrique Centrale.

Hormis celà, d'autres points ont également été abordés, tels que l'examen du Rapport sur la situation politique et sécuritaire en République Centrafricaine (RCA), l'examen des modalités d'organisation de la prochaine session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEEAC, l'examen et l'adoption du rapport des travaux et du Communiqué final.

« Cette session du Conseil des ministres examinera d'abord le rapport d'évaluation des candidatures du cabinet indépendant APAVE puis évaluera, à son tour, les candidatures dans la perspective de la mise en place de la Commission, conformément à la décision n°04/CEEA/CCEG/IXE/19 déterminant la procédure de désignation du président de la Commission et de sélection des autres membres de la Commission de la CEEAC », a exprimé l'ambassadeur Ahmad Allam-mi, Secrétaire général de la CEEAC.

Cette session extraordinaire du conseil des ministres de la CEEAC s'est étendue aux ministres en charge de la Santé, de l'Economie et des Finances des pays membres de cette institution communautaire s'est achevée le 4 juin dernier.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.