Angola: Appel à l'utilisation rationnelle des ressources naturelles

Luanda — Le ministère de la Culture, Tourisme et Environnement a appelé vendredi, à l'utilisation rationnelle et durable des ressources naturelles, afin qu'elles puissent profiter aux générations actuelles et futures.

Dans un message allusif à la Journée Mondiale de l'Environnement, célébrée le même jour (5 mai), le département ministériel souligne la nécessité de définir des instruments juridiques et politiques pour conservation de la biodiversité qui permettent de sauvegarder la qualité de vie des personnes, en vivant dans un environnement sain et non pollué.

Selon le document, en cette période de la pandémie, de confinement social et de difficultés économiques, il est urgent que chaque citoyen, institution et organisation fasse preuve de l'engagement dans la protection des ressources naturelles et l'usage durable des ressources naturelles comme forme de garantir la préservation de la vie humaine.

La préservation des ressources de la biodiversité dépend des efforts de tous, et le ministère de la Culture, Tourisme et Environnement développe un ensemble d'activités encadrées dans le Système National de secteurs de conservation qui inclut non seulement la protection de la vie sauvage mais aussi la recherche scientifique et la participation des communautés à la gestion des zones de conservation, souligne le message.

"La population Angolaise dépend également des ressources naturelles pour sa survie terrestre et marine. Dans ce contexte, il est important de continuer de travailler pour que l'usage de ces ressources se fasse de manière durable", lit-on dans la note envoyée à l'ANGOP.

Selon le ministère, la mise en évidence de la biodiversité mondiale est due au fait qu'elle court le risque d'une grande extinction d'espèces, car environ un million d'espèces risquent de disparaître dans les 10 prochaines années.

La devise "Hora da Natureza" (heure de la nature), souligne le document, met l'accent sur l'utilité de la nature à la fois pour l'alimentation, l'approvisionnement en oxygène et les ressources en eau et surtout, en termes de la santé publique, la garantie de médicaments.

La date, instituée en 1972 lors de l'Assemblée Générale des Nations Unies, vise à créer une posture critique et active face aux problèmes environnementaux de la planète.

L'institution de la date a marqué l'ouverture de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement humain, une conférence connue sous le nom de Conférence de Stockholm.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.