Congo-Kinshasa: COVID-19 - Le secteur culturel et créatif a perdu plus de 40 millions de dollars

L'information est contenue dans l'ouvrage « La créativité au cœur de la diversité. Impact économique de la covid-19 sur le secteur culturel et créatif en République démocratique du Congo », publié le 4 juin et qui est le résultat d'une étude réalisée par le Pr Ribio Nzeza Bunketi Buse

L'étude, réalisée sur la base d'une enquête en ligne menée du 25 mars au 19 mai 2020 révèle que le secteur culturel et créatif en RDC a perdu 44.374.287 USD au deuxième trimestre 2020 à la suite des mesures liées à la lutte contre la covid-19.

Ce montant, explique l'auteur, représente 29260 reports ou annulations d'activités/événements/projets (édition, cinéma, musique enregistrée, spectacle vivant, arts visuels, audiovisuel, événementiel et communication, mode et design, patrimoine culturel et numérique).

La bonne reprise du secteur,explique le Pr Ribio Nzeza, dépend des mesures intermédiaires à prendre et son développement de la planification de la gestion post pandémie.

L'étude comporte de 84 pages et contient, outre un aperçu des relations entre l'économie et la culture, des tableaux, des figures, des analyses, des photos et des témoignages d'opérateurs culturels.

La dernière section propose les pistes d'un cadre programmatique de relance (objectifs, composantes, chronogramme, financement et modalités de mise en œuvre).

Cette étude, explique l'auteur, a le mérite de pouvoir quantifier et de jauger jusqu'à quel point le secteur en a subi de plein fouet les conséquences.

« Des chiffres sont donnés, des montants calculés, des simulations faites à partir d'une enquête en ligne menée entre mars et mai 2020.

Si l'investissement annuel du secteur sans la covid-19 aurait atteint 1,61 % du budget de l'Etat et 0,34% du PIB 2019 non loin de la moyenne africaine (1,1%), il y a lieu d'y accorder une grande attention.

La diversification de l'économie tant souhaitée et la sortie du « tout-minier » l'exigeraient. Le secteur culturel et créatif congolais est résilient.

Il pourra se remettre sur les rails et même prospérer. Tout dépend des mesures intermédiaires à prendre et surtout de l'anticipation de la gestion post covid-19 », fait savoir l'auteur.

Professeur en RDC et à l'étranger

Le Pr Ribio Nzeza Bunketi Buse est détenteur d'un doctorat en communications sociales de l'université catholique du Congo; d'un master en gestion des industries culturelles de l'université Senghor d'Alexandrie (Egypte) et d'un certificat en business, relations internationales et économie politique de la London School of Economics and Political Science.

Il est professeur associé à la faculté des communications sociales de l'université catholique du Congo à Kinshasa et enseigne également à l'université de Kinshasa au département des sciences de l'information et de la communication de la faculté des lettres et sciences humaines.

Il est affilié comme enseignant au master 1 gestion des industries culturelles au campus de Saint-Louis du Sénégal de l'université Senghor d'Alexandrie.

En mai 2019, il a fait partie des professeurs animateurs du séminaire "Dynamiques des sociétés africaines" du Groupe interuniversitaire d'études et de recherches sur les sociétés africaines au département de sociologie de l'université Laval au Canada.

Ses enseignements portent sur le journalisme multimédia et d'investigation, la presse écrite ainsi que les industries de la télévision et du cinéma avec leurs innovations technologiques.

Sur le plan de la consultance, il agit dans les industries culturelles (industrie musicale en particulier), les politiques culturelles, la gestion des projets culturels ainsi que le management des organisations culturelles et des entreprises de communication.

Le Pr Ribio Nzeza est également président honoraire de la Fondation panafricaine "Music in Africa" (Afrique du Sud) et consultant pour des organisations dont la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale ; le ministère de la Culture et des Arts de la RDC; le bureau régional Afrique centrale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF/BRAC); l'Unesco/RDC, l'OPCA, la ville de Kinshasa, Arterial Network et Africalia.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.