Seychelles: Air Seychelles reprend ses vols vers Tel Aviv - première route à rouvrir en plein milieu de COVID

Air Seychelles prévoit de reprendre ses vols vers Tel Aviv le 16 juillet, a déclaré le plus haut fonctionnaire de la compagnie aérienne, la première route à rouvrir après un arrêt presque total des vols en raison de COVID-19.

Le transporteur national a suspendu ses vols vers Tel-Aviv, Israël, depuis le mois de mars et vers ses trois routes régionales - Maurice, Mumbai et Johannesburg - à la suite d'une baisse importante des voyages aériens en raison de la pandémie de COVID-19.

Les Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'ouest de l'océan Indien, sont exemptes de COVID-19, car les 11 patients qui, une fois testés positifs, se sont complètement rétablis.

La nation insulaire assouplit progressivement les restrictions de voyage qui ont été mises en place pour contrôler la propagation du COVID-19. Depuis le 1er juin, il accepte les visiteurs des pays à faible risque voyageant en jets privés et en vols charters qui séjourneront sur les complexes hôtelier insulaires.

Le directeur général d'Air Seychelles, Remco Althuis, a déclaré vendredi à la SNA que la compagnie aérienne commencerait par un vol par semaine vers Tel Aviv au mois de juillet, puis augmenterait la fréquence à au moins trois par semaine en août.

"Nous croyons toujours qu'il y a beaucoup de potentiel sur le marché israélien, c'est pourquoi nous voulions y aller, et nous savons par nos voyagistes que les visiteurs sont impatients de venir ici. Mais évidemment, ils voudront comparer l'offre et les restrictions ici par rapport à d'autres marchés ", a déclaré M. Althuis.

Il a ajouté que depuis son lancement en novembre dernier, l'itinéraire à de bonne performance avec environ 120 passagers sur chaque vol entrant. Il a confirmé que le vol d'Air Seychelles est bien réservé au mois d'août, mais que des sièges sont toujours disponibles pour juillet.

Un billet aller-retour de Tel Aviv aux Seychelles était initialement de 840 dollars, mais il est maintenant proche de 900 dollars suite à l'introduction de la taxe de débarquement de 15 dollars.

Bien qu'Israël soit sur la liste des pays à faible risque, les passagers devront toujours se conformer aux directives sanitaires locales et montrer la preuve d'un test PCR COVID-19 (amplification en chaîne par polymérase) négatif effectué au cours des 48 heures précédant l'embarquement pour les Seychelles.

M. Althuis a déclaré que de nombreux pays sont aux prises avec la décision de procéder ou non à des tests de PCR et que l'impact de cette exigence sera connu une fois les vols repris dans cinq semaines.

Photo : M. Althuis a déclaré que la compagnie aérienne pense qu'il y a beaucoup de potentiel sur le marché israélien.

"Ce que nous constatons, c'est que l'accès aux tests de PCR est très difficile et coûteux et dans de nombreux pays, vous ne pouvez pas simplement vous procurer un test de PCR", a expliqué le PDG.

Air Seychelles devra également veiller à ce que la distance sociale et physique soit maintenue sur tous ses vols et M. Althuis a déclaré que c'était faisable pour l'instant car le nombre de passagers était limité.

"Le maintien de la distance sociale à bord des avions peut se faire aussi longtemps que le nombre de réservation le permettent. D'un point de vue commercial, ce n'est finalement pas durable parce que vous ne générez pas suffisamment de revenus pour payer le vol, donc l'alternative est alors d'augmenter les tarifs ", at-il dit.

M. Althuis a appelé à une approche collaborative du ministère du tourisme, de l'office du tourisme et des hôteliers, pour décider d'un plan à court terme pour revitaliser le secteur du tourisme car les Seychelles seront en concurrence directe avec d'autres destinations.

"Les gouvernements doivent rouvrir les frontières sans mettre en place des mesures de quarantaine trop strictes. S'il y a des mesures de quarantaine, les gens n'iront pas. Nous comprenons le risque pour la santé, mais nous devons faire attention de ne pas détruire l'industrie", a déclaré M. Althuis.

Les Seychelles ont enregistré une croissance de 6% dans l'arrivée du tourisme l'année dernière avec 384'204 visiteurs; l'industrie a généré des revenus de 576,4 millions de dollars, soit un peu plus de 8 milliards de SCR.

Les principaux marchés touristiques des Seychelles étaient l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l'Irlande du Nord, l'Italie et les Émirats arabes unis. Les autorités sanitaires locales ont déclaré que l'entrée de ces pays pourrait être envisagée à la mi-juillet.

M. Althuis a déclaré que, dans l'intervalle, les Seychelles doivent être prêtes à exploiter de nouveaux marchés sources en attendant l'ouverture de leur marché habituel.

Actuellement, Air Seychelles ne gère que des vols de fret et de rapatriement qui sont gérés diplomatiquement par le ministère des Affaires étrangères.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.