Soudan: Justice internationale - Le chef de milice darfouri Ali Kushayb transféré à La Haye

Ce mardi matin, en Centrafrique, c'est en toute discrétion qu'a été transféré depuis l'aéroport de Bangui une personnalité recherchée par la Cour pénale internationale depuis 2007.

Ali Mohamed Ali Addelraman, mieux connu sous le nom d'Ali Kushayb, était recherché dans le cadre des enquêtes sur les crimes commis au Darfour.

Ali Kushayb s'est rendu à la justice ce dimanche à Birao, une ville de l'extrême nord-est du pays, proche de la frontière avec le Soudan.

Il était recherché depuis 2007 par la justice internationale. L'avion est parti tôt ce mardi matin dans la plus grande discrétion de l'aéroport Bangui-Mpoko.

La nouvelle de ce transfèrement bruissait depuis plusieurs jours dans la capitale centrafricaine, mais les opérations étaient restées très secrètes. Ali Kushayb avait déjà été aperçu dans la région au mois de février.

À l'époque, personne en Centrafrique n'avait voulu confirmer sa présence sur le territoire. Des rumeurs disaient même qu'il se serait allié à des groupes armés locaux.

Ali Kushayb était recherché pour ses actes commis au Darfour entre 2003 et 2004. Un conflit dévastateur qui selon l'ONU aurait fait 300 000 morts et trois millions de déplacés.

À l'époque, Omar el-Béchir fait face à une rébellion dans la région. Il s'appuie alors sur les janjawid, dont Ali Kushayb est l'un des grands leaders pour contrer les rebelles.

Ali Kushayb aurait été, selon la Cour pénale internationale, l'intermédiaire entre les dirigeants des miliciens janjawid de la localité et le gouvernement soudanais.

Il est poursuivi pour 22 chefs de crimes contre l'humanité et 28 chefs de crimes de guerre.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.