Ile Maurice: Une enveloppe de Rs 12 milliards destinée au secteur de la santé

communiqué de presse

Une population en bonne santé est un moteur clé pour la croissance économique d'où l'enveloppe de Rs 12 milliards allouée dans le budget 2020 - 2021 pour le secteur de la santé.

Le ministre de la Santé et du Bien-être, Dr Kailesh Jagutpal, a fait cette déclaration hier à l'Assemblée nationale, lors de son intervention sur les débats budgétaires. Il a souligné qu'en dépit de la contraction économique sans précédent, le gouvernement maintient la dotation budgétaire pour les services de santé gratuits à la population. Ce montant représente 6,3% des dépenses publiques.

En outre, a-t-il fait ressortir, ces mesures budgétaires visent à rendre le système de santé plus robuste et efficace, notamment par la mise en place d'infrastructures sanitaires de pointe à travers le pays, et les possibilités de fabrication locale de produits pharmaceutiques pour prévenir toute pénurie en cas de pandémie.

Les autres projets clés comprennent:

· La mise en vigueur complète de la loi sur le prélèvement, la conservation et la transplantation de tissus humains ;

· L'ouverture d'un hôpital spécialisé en cancérologie à hauteur de Rs 1,1 milliards ;

· La construction d'un nouvel hôpital ophtalmologique;

· La mise en place d'un hôpital universitaire à Flacq estimé à environ Rs 4 milliards;

· Une nouvelle unité de transplantation rénale à l'hôpital Jawaharlal Nehru à Rose Belle;

· La mise sur pied du laboratoire national de santé pour un montant de Rs 900 millions ;

· La construction, à hauteur de Rs 700 millions, d'un entrepôt moderne aux normes internationales pour le stockage des médicaments essentiels et des consommables médicaux;

· De nouveaux mediclinics au coût de Rs 152 millions à Quartier Militaire, Stanley, Bel Air, et Coromandel ;

· La construction de centres de santé communautaire dans les régions de St François Xavier, Roche Bois, Pointe aux Sables, et Grand Baie ;

· La création d'un centre national de contrôle et de prévention des maladies pour lutter efficacement contre les maladies infectieuses ;

· L'augmentation de la taxe sur les sucres entrant dans la composition des produits pour lutter contre les maladies non transmissibles dont le diabète ;

· Une détaxation sur les services médicaux, hospitaliers et dentaires pour une plus grande accessibilité à ces services de santé ;

· La mise en place d'un centre de santé et de bien-être à Côte d'Or ; et

· L'introduction de l'étiquetage obligatoire pour les produits alimentaires végétariens.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.