Burkina Faso: COVID-19 - Le Naaba Sigri de Saponé félicite le Réseau des Clubs RFI/Burkina pour leur initiative

Pour Jean Christophe Rouamba, 1er adjoint au maire de Saponé et président de l'Association Bi Songo (partenaire de mise en œuvre du projet Anw ka kêlê), cette activité est assez particulière puisqu'elle consiste à faire de la porte à porte.

"Nous avons connu la multiplication d'actions dans le cadre de la sensibilisation contre cette pandémie depuis le mois de mars mais j'avoue que celle du Club RFI est particulière puisqu'elle consiste à créer une proximité avec la population", fait remarquer le 1er adjoint au maire de la commune.

Même son de cloche chez le Naaba Sigri, chef de Saponé. Le chef coutumier de la localité qui a reçu la délégation des volontaires dans la cour royale, s'est félicité de cette initiative qui selon lui, est l'expression de ce que la jeunesse burkinabè a conscience que tout combat se mène par soi-même avant de solliciter l'aide d'autrui.

Conseils et témoignages ont meublé cet entretien entre le garant de la tradition et les jeunes volontaires qui ont été confortés dans leur engagement.

Les enfants, toujours au coeur de la sensibilisation

Au total, ce sont des centaines de personnes (hommes, femmes, personnes âgées et jeunes) qui ont été touchées grâce à cette collaboration de l'Association Bi Songo qui est présente dans la localité depuis avril 2000 et qui a pour vocation, la promotion de l'éducation et la santé des enfants.

Son président espère la pérennisation de cette collaboration entre elle et le Réseau des clubs RFI/Burkina afin non seulement de booter cette pandémie hors du Burkina mais également de maintenir la veille citoyenne sur d'éventuelles catastrophes.

"Anw ka kêlê" est un projet mis en œuvre par le Réseau des Clubs RFI du Burkina avec le soutien financier du Centre de crise et de soutien du ministère de l'Europe des Affaires étrangères de la France et le partenariat de France Médias monde.

Le projet couvre 11 zones du pays, notamment les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Boromo, Houndé, Zorgho, Manga, Kongoussi, Dédougou, Banfora, Sindou/Orodara et Saponé. Il a démarré en début mai 2020 et s'étendra sur 7 mois.

A travers son slogan "J'accepte, je me protège, je protège", ce projet vise à sensibiliser les populations sur l'existence réelle de la maladie, les mesures barrières à observer à travers la distribution de flyers et autres outils de communication tels que les affiches A3, les panneaux urbains.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.