Ile Maurice: COVID-19 - Un déconfinement presque total à partir du 15 juin 2020

communiqué de presse

Au cours d'une conférence de presse au Bâtiment du Trésor à Port Louis aujourd'hui, le Premier ministre, M. Pravind Kumar Jugnauth, a annoncé un déconfinement presque total à Maurice à partir du 15 juin 2020, mais avec le maintien des dispositions de sécurité sanitaire comme le port du masque, la prise de température, et, autant que possible, la règle de distanciation.

Le chef du gouvernement a indiqué que le Conseil des ministres a pris cette décision après avoir passé en revue la situation, et sur recommandations du ministère de la Santé et du Bien-être. Ainsi, la détection du dernier cas d'infection locale de Covid-19 remonte à 47 jours, alors que depuis le mois de mai, cinq cas importés de Covid-19 ont été enregistrés parmi les ressortissants mauriciens rentrés au pays et placés en quatorzaine. Il n'y a que deux cas actifs admis à l'hôpital ENT, et les trois autres personnes sont guéries.

Dans cette optique, toute une série d'activités est désormais autorisée, à partir du 15 juin, notamment se rendre à la plage, les rassemblements, la tenue des mariages, et les sports collectifs.

De plus, les foires, gymnases, jardins publics et d'enfants, cinémas, discothèques, et casinos seront rouverts. Un retour à la normale dans le secteur du transport public est aussi prévu et les véhicules pourront de nouveau être utilisés à leur pleine capacité, relative à leur nombre de places assises. Toutefois, les courses hippiques se dérouleront à huis clos jusqu'à nouvel ordre.

Le ministère de la Santé et du Bien-être continuera à procéder au dépistage du Covid-19, a affirmé M. Jugnauth. Déjà, 142 889 tests, soit 32 257 tests PCR et 110 632 tests antigènes rapides, ont été réalisés à ce jour. « Le fait que plus de 10% de la population ont été soumis au dépistage est une bonne indication que le virus ne circule plus dans la communauté », a-t-il déclaré.

La rentrée des classes avancée au 1e juillet 2020

Selon le Premier ministre, l'évolution positive au niveau local a amené le gouvernement à revoir le calendrier scolaire et par conséquent, la reprise des cours dans les établissements primaires, secondaires et de l'enseignement supérieur a été avancée au 1e juillet 2020. Les personnels enseignant et non-enseignant devront effectuer le test de Covid-19 avant cette rentrée.

Les modalités pour la reprise dans le monde éducatif seront communiquées par la Vice-premier ministre, ministre de l'Education, de l'Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, Mme Leela Devi Dookun-Luchoomun, très bientôt.

Les frontières restent fermées

Concernant l'ouverture des frontières, le Premier ministre a précisé que cette question était toujours à l'étude. « Le gouvernement travaille sur le Protocole à mettre en œuvre, à partir du lieu de départ des passagers jusqu'à leur arrivée à Maurice, de même que les conditions de quarantaine à être appliquées ou pas » a-t-il expliqué, ajoutant que les décisions, qui seront prises dans un avenir proche, seront cruciales pour l'industrie du tourisme. Entretemps, il a signalé que le Conseil des ministres a avalisé l'octroi de Rs 500 millions pour le paiement des salaires sur un mois aux employés de ce secteur, gravement impacté par la crise du Covid-19.

Sur le processus de rapatriement des ressortissants bloqués à l'étranger, M. Jugnauth a rappelé le plan en cours pour permettre à un maximum de Mauriciens de rejoindre le pays. Il a exprimé sa sympathie à tous ceux qui se sont retrouvés coincés hors de Maurice à la suite de la fermeture des frontières.

Néanmoins, a-t-il martelé, le gouvernement ne pouvait faire autrement car la protection de la santé de la population reste prioritaire. Un total de 1 213 compatriotes devra rentrer au mois de juin, y compris une partie de ceux travaillant sur les navires de croisière, et 1 164 seront rapatriés en juillet. Ces chiffres, d'après le Premier ministre, pourraient changer si ces ressortissants ne montrent pas le document adéquat relatif au test de Covid-19 à l'embarquement.

Un budget avec des mesures sans précédent

Le Premier ministre est également revenu sur le contexte exceptionnel dans lequel le budget 2020 - 2021 a été présenté, en particulier les répercussions économiques et sociales engendrées par le Covid-19 à travers le monde et à Maurice. Il a fait ressortir que des mesures sans précédent sont requis pour rendre possible le redémarrage de l'économie mauricienne, mise à genou par la pandémie. Cependant, a-t-il souligné, le budget a été bien accueilli et a recueilli des opinions favorables.

Lançant un appel à la solidarité et à un coup de main de la population, M. Jugnauth a dit compter sur la collaboration de tout un chacun pour relever le pays tout en réitérant son message de vigilance face au Covid-19.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.