Tunisie: Pèlerinage | La Tunisie attend toujours la décision officielle de l'Arabie saoudite

13 Juin 2020

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, a déclaré que la Tunisie n'a, jusqu'ici, reçu aucune confirmation officielle, des autorités saoudiennes, de l'annulation du pèlerinage ou de la réduction du nombre de pèlerins autorisés à effectuer, début août, le hajj.

Ahmed Adhoum s'exprimait, samedi, dans une déclaration, à l'agence TAP, en marge de sa visite à Kairouan au cours de laquelle il s'est rendu dans des édifices religieux de la région pour suivre de près les travaux d'entretien et de rénovation qui y sont effectués.

La Tunisie attend toujours la décision officielle et définitive de l'Arabie saoudite concernant le pèlerinage, a-t-il ajouté.

Et de préciser qu'à la lumière de la décision saoudienne, la Tunisie annoncera sa position dans laquelle seront pris en considération, et en premier lieu, les questions de santé et de sécurité des pèlerins tunisiens.

Il a relevé que la Malaisie et l'Indonésie ont officiellement décidé de suspendre, cette année, le pèlerinage vers la Mecque pour leurs ressortissants en raison de la pandémie du Coronavirus.

Le ministre a, dans ce sens, rappelé que les autorités saoudiennes ont invité début mars dernier tous les pays musulmans à patienter et d'éviter la planification et la prise de mesure relatives à la saison du Hajj 2020.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que depuis la réouverture, le 4 juin, des mosquées aucun cas de contamination par le coronavirus n'a été enregistré dans les lieux de culte.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.