Sénégal: Scène musicale sénégalaise - Ces rafraîchissantes voix féminines en devenir

13 Juin 2020

Elles ont toutes en commun un talent certain et une voix de velours qui séduit les mélomanes. Abiba, Astar, Dieyla, Amira, Dieyna illuminent la scène musicale sénégalaise et tracent chacune les sillons d'un bel avenir musical.

Propulsées sur le devant de la scène par leur génie précoce et par la magie de la télévision et des réseaux sociaux, ces starlettes rêvent déjà grand. Enfants prodiges, elles se distinguent chacune avec un style et une personnalité singulière. Ces jeunes louves aux dents longues sont, aujourd'hui, bien partie pour assurer la relève. Entre audace, originalité, créativité et fantaisie, la voie semble déjà tracée pour ces « perles » de la chanson sénégalaise.

Abiba, sous l'ombre tutélaire d'un pater mélomane

Elle est apparue, il y a quelques années, avec un style musical moins évident dans un pays où le Mbalax est roi. Mais, sous la protection paternelle, Abiba s'impose au fil du temps. Chantant dans un mélange de wolof et d'anglais pour imiter de grands noms de la musique mondiale dont Beyoncé, Rihanna, Jay-z... la jeune chanteuse réussit très tôt, avec son genre musical (world music), a accroché sa génération, et même au-delà. Propulsée par ses duos avec de grandes stars à l'image de Youssou Ndour et Baaba Maal, elle se fait vite une place au soleil. La rigueur du pater lui permet de signer très tôt deux singles : « Sama mother » et « Domzei ». Abiba enchaine depuis les sorties de singles et clips. À force de persévérance, elle s'impose, aujourd'hui, tant bien que mal.

Dieyna Baldé, un élan brisé ?

Alors qu'elle est plongée dans un déluge médiatique sans fin pour une histoire de mœurs, Dieynaba Baldé, connue sous le nom d'artiste de Dieyna, a créé la sensation avec son clip « Ba-baam » (mon père en puular). Sortie en 2018 en hommage à son papa, cette chanson a fait mouche auprès du public. « Ba-baam » a donné de la chair de poule à tous ceux qui aiment la bonne musique. Connue du grand public à travers l'émission « Sen Petit Gallé », la jeune Koldoise fait figure d'une profonde originalité d'où elle tire ses origines. Une voix magnifique traduisant une vitalité débordante dans un domaine pour lequel Dieyna a toujours nourri une passion. Elle a de réels atouts pour briller sur la scène musicale. Toutefois, la sur-médiatisation d'un différend avec son ancien imprésario risque de briser l'élan de cette jeune « perle ».

Astar, la « Beyoncé » sénégalaise

Entre charme, assurance et personnalité, Astar ne laisse personne insensible. Connue sous le sobriquet de la « Beyoncé sénégalaise », elle a développé de façon très précoce un penchant pour la musique. Astou Sandra Smith à l'état civil est née aux Etats-Unis. La belle chanteuse (la tête sur les épaules) veut être le miroir de tout jeune. Elle a été nominée, en janvier dernier, « Femme étoile » par la plateforme African women leadership. Chanteuse de R&B, de Word Music et de variétés, Astar s'est fortement bonifiée au fil des années. Physique d'exception, traits purs, elle a démontré de réelles aptitudes pour aiguiser son talent. Suite à la perte de sa mère en 2018, elle se retire, un moment, de la scène. La jeune fille revient plus d'un an après avec un son émouvant. Intitulée « Wakh ma fi ngua nek », cette chanson est un hommage à cet être cher parti pour toujours. C'est en 2013 qu'Astar a sorti son premier single « I love you ». Deux ans plus tard, elle enchaine avec « Welcome back to Africa » pour sensibiliser les expatriés quant à la pertinence d'un retour au pays.

Dieyla, une « Linguère » en devenir

Quand elle chante, elle fait penser à ce petit oiseau accompagnant la naissance de l'aurore. Une voix captivante aux accents parfois romantiques. Dieyla, c'est avant tout une simplicité et une aisance devant le micro qui augure une belle perspective. La petite graine qui a germé depuis plus de deux ans nourrit déjà les espoirs d'une belle moisson. Son cover « Linguère » de Cherifou et Job sa brain, posté sur la chaîne YouTube, depuis dix mois, est crédité de près de 6,5 millions de vues. Cette belle chanson, sous les airs de la kora et de la guitare, a offert une certaine notoriété à cet enfant de la banlieue dont l'originalité continue de séduire les Sénégalais. Dieyla Guèye a fait un duo avec Pape Diouf. Actuellement, elle prépare son premier album solo. Un opus qui va, à coup sûr, lancer définitivement la carrière de cette sorte de « rossignol » à la noirceur d'ébène.

Amira, le nouveau coup de cœur des mélomanes

Elle a surgi, au mois d'avril, en pleine période de confinement et crise de Covid-19, pour apporter, tel Prométhée, de la lumière et illuminer les foyers gagnés par la crainte de la pandémie. La reprise, dans un clip, de l'une des chansons fétiches de Pape Djiby Ba et le groupe Star band de Dakar, « Chérie Coco », a permis de gagner le cœur du public. Les envolées mélodieuses d'Amira à travers un style R&B ont davantage sublimé ce morceau recouvert de nostalgie et ayant traversé les générations. Née au Sénégal et d'origine sénégalo-libanaise, Amira Abed a su connecter les générations à travers « Chérie Coco ». Sa passion pour la musique commence dès ses quatre ans. « Je chantonne depuis que j'étais toute petite. Je m'amusais à reprendre les chansons », confiait celle qui a intégré, à l'âge de 15 ans, la chorale du lycée d'excellence Thierno Seydou Tall, dans une interview accordée à l'Agence de presse sénégalaise (Aps). Amira Abed surprend pour la première fois en 2018 quand elle interprète la chanson « Jaloux » de l'auteur-compositeur-interprète français Dadju.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.