Rwanda: Le domicile de l'opposante Victoire Ingabire perquisitionné

L'opposante rwandaise Victoire Ingabire.

Des enquêteurs ont fouillé la maison de l'opposante rwandaise Victoire Ingabire ce samedi 13 juin dans le cadre d'une enquête sur des liens avec des groupes considérés comme terroristes par Kigali et basés hors du pays.

L'opposante dénonce régulièrement des attaques et harcèlements à l'encontre des membres de son parti, le Dalfa Umurinzi, non reconnu par le gouvernement.

Selon le Bureau des enquêtes rwandais, cette perquisition fait suite à l'arrestation d'un homme, Gaston Munyabugingo, qui tentait de rejoindre un groupe considéré comme terroriste par Kigali et qui aurait été en lien avec Victoire Ingabire.

D'autres suspects seraient dans le viseur des autorités dans cette affaire, selon le Bureau des enquêtes, qui n'a pas encore communiqué les conclusions de la perquisition. Mais samedi soir, les proches de Victoire Ingabire ne parvenaient pas à la joindre.

La présidente de Dalfa Umurinzi est l'une des rares opposantes au président Paul Kagame à vivre au Rwanda. Elle y a passé 8 ans en prison pour « minimisation du génocide et conspiration contre le gouvernement », avant d'être libérée en 2018. Mais ces derniers mois, elle a été interrogée à plusieurs reprises par les autorités au sujet de lien présumés avec des groupes armés.

Victoire Ingabire dénonce régulièrement une guerre d'usure à l'encontre de son parti, non reconnu par le gouvernement. La semaine dernière, elle signalait ainsi la disparition d'un de ses membres Venant Abayisenga.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.