Angola: Des médecins formés sur la lutte contre le paludisme

Malanje — Le formateur national du programme de lutte contre le paludisme du ministère de la Santé, Justino Quinguenque, a recommandé samedi aux professionnels de redoubler d'efforts afin de réduire les cas de paludisme dans les communautés rurales, en appliquant de nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement.

Le responsable a déclaré qu'il est nécessaire que les médecins améliorent leurs connaissances sur l'utilisation des tests de diagnostic rapide de la maladie et augmentent les niveaux de soins aux patients.

Parlant lors de la séance de clôture de la formation sur le traitement du paludisme simple et compliqué, qui a visé à préparer les médecins pour l'introduction de nouvelles méthodes de diagnostic de la maladie dans les établissements de santé, Justino Quinguenque a souligné que les patients atteints de paludisme grave doivent être soigné dans une unité de santé de thérapie intensive.

A l'occasion, les participants ont garanti de mettre en pratique les connaissances acquises, afin d'aider la population à se prévenir de la maladie.

Pendant cinq jours, les 20 médecins ont abordé des sujets liés à la situation épidémiologique du paludisme dans le pays, le paludisme simple et sévère, le paludisme chez la femme enceinte, les stratégies de prévention et le diagnostic en laboratoire du paludisme.

À Malanje, 139 personnes, entre enfants et adultes, sont décédées au cours du premier trimestre de cette année, victimes du paludisme, une augmentation de 20 par rapport à la même période de 2019.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X