Gabon: La reprise des cours aux portes des universités

Les ministres gabonais, Patrick Daouda Mouguiama et Jean De Dieu Moukagni Iwangou, respectivement de l'Education nationale et celui de l'Enseignement supérieur, étaient en séance de travail chez le Chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale. Il a s'agit de la mise au point des comités scientifiques et techniques pour l'éventuelle reprise des cours au secondaire et au supérieur. La séance de travail a eu lieu ce lundi 15 juin à Libreville, dans les locaux de la Primature.

Au tour d'une table ronde, les membres du gouvernement gabonais étaient en séance de travail avec le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Il s'agissait pour ces autorités gouvernementales, aux dires du ministre de l'Education nationale, Patrick Daouda Mouguiama, de faire la mise aux points dans l'optique de la reprise des cours. « Il s'agissait, sous les hautes instructions du Premier ministre, de faire le point avec les comités scientifiques et techniques des conditions dans lesquelles les cours devraient reprendre » précise Patrick Daouda Mouguiama.

Poursuivant ses propos, le patron de l'Education nationale explique qu'il y a des aspects pédagogiques, des aspects logistiques et surtout des aspects sanitaires. Et tant attendu qu'il n'est pas question pour le gouvernement de mettre les enfants en insécurité sanitaire, les avis des comités scientifiques et techniques sont primordiaux pour décider des conditions dans lesquelles, les cours pourraient reprendre au Gabon. A la question d'ouverture des classes, la réponse est sans appel, il y a des séances de travail avec les comités scientifiques et techniques. Il faut donc attendre.

Concernant les cours dans les universités et les écoles supérieures, les consignes exigibles pour la reprise des cours au supérieur, sont le respect des mesures gouvernementales liées au Covid-19. Pour Moukagni-Iwangou, ministre de l'Enseignement supérieur, c'est sur les mesures connues, les mesures barrières, qu'il faut les appliquer dans l'espace universitaire, l'espace dont on connaît la configuration, les capacités d'accueil. « Il s'agit de voir à l'épreuve de la mesure la plus emblématique, la distanciation physique, quelles sont les voies alternatives » soutient-il.

A la question de savoir comment gérer la pléthore des étudiants et le manque d'amphithéâtres, le ministre estime que « le système turnover est une des options la plus innovante. C'est le recours au e-learning. Nous verrons avec le ministre financier, la possibilité d'y accéder progressivement ».

Il faut préciser à des fins utiles que les activités administratives ont repris au sein des universités et grandes écoles ce lundi 15 juin 2020. Le respect des mesures barrières liées au coronavirus seront toujours d'actualité.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.