Gabon: Le ministre Max Limoukou visite le CNTS et veut plus de donneurs

Le ministre de la Santé, Max Limoukou, dans une allocution prononcée samedi dernier, de rappeler que le Centre national de transfusion sanguine a grandement besoin de donneurs volontaires pour alimentaire la banque de sang du CNTS. C'était en rapport avec la célébration de la journée mondiale du donneur de sang.

L'année dernière, le CNTS a réalisé 22 000 prélèvements auprès de donneurs familiaux, soit un pourcentage de 70 % contre seulement 9 428 prélèvements auprès des donneurs volontaires (30%), et a distribué près de 24 000 produits sanguins labiles. Des efforts restent encore à fournir selon le ministre Max Limoukou qui voudrait que les donneurs s'impliquent d'avantage, afin de disposer d'un stock assez conséquent pour agir plus efficacement.

En visitant le Centre national de transfusion sanguine, cela a permis au ministre de la Santé de s'imprégner de la réalité que vit cette structure. Max Limoukou a rappelé l'importance du don et a aussi mis l'accent sur comment sécuriser les stocks de sang qui, selon lui, sont très important pour garantir la vie de ceux qui en ont le plus besoin. Il aura également profité pour remercier tous ceux qui ont acceptés de faire des dons. « Nous profitons de cette journée pour également rendre un hommage mérité aux personnes qui offrent régulièrement et gratuitement leur sang pour sauver des vie », a souligné Max Limoukou. Il a encore rappeler qu'il faudrait plus de communication pour qu'il y ait plus de donneurs.

Pour rappel, la Journée mondiale du donneur de sang a lieu chaque 14 juin. Cette année, elle a été commémorée sous le thème " Du sang sécurisé pour sauver des vies".

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.