Sénégal: Procès des « Faux billets » - Le parquet requiert 5 ans de prison ferme contre Thione Seck

15 Juin 2020

Le parquet général vient de requérir une peine de 5 ans ferme assortie d'une amende de 10 millions F Cfa contre Thione Seck. Le chanteur est jugé en appel ce lundi 15 juin 2020, dans l'affaire de faux monnayage.

Cinq ans de prison ferme avec une amende de 10 millions de F CFA. C'est la réquisition que le parquet général a fait, lundi, contre le chanteur Thione Ballago Seck, poursuivi pour détention de signes monétaires, blanchiment d'argent, association de malfaiteurs et escroquerie.

Thione Seck a clamé son innocence et dit qu'il ignorait que le sac trouvé chez lui contenait des faux billets. Le chanteur se dit victime de « mystique » dans cette affaire.

» Je rends grâce à Dieu d'avoir été arrêté car autrement j'aurais été déplumé jusqu'au dernier sou, a-t-il déclaré au juge. Je sais aussi que mystiquement j'étais atteint au point de remettre mes 85 millions.

Cette affaire, jusqu'à mon enterrement, je ne l'oublierai jamais. Elle a bousillé ma santé, la carrière de football d'un de mes fils dans le football ».

Thione Seck est revenu sur les 50 millions d'euros qui lui ont été remis par un promoteur en Gambie dans le cadre d'une prestation qu'il devait faire en Suède. Il déclare l'avoir gardé chez lui, le temps de contacter ses avocats pour régulariser le contrat. La Bceao, partie civile dans ce dossier, réclame le franc symbolique.

La défense a plaidé la relaxe puisqu'il n'y a « pas de faux billets mais du papier ». Le délibéré est attendu le 22 juin.

Le chanteur Thione Seck et Alaye Djité avaient été inculpés le 2 juin 2015 puis placés en détention. Le chanteur avait été libéré au bout de 8 mois de détention provisoire.

Les deux prévenus avaient été jugés en première instance en mars 2019. Le Tribunal correctionnel de Dakar avait déclaré la procédure nulle mais le parquet a attaqué la décision. La Cour d'appel de Dakar a donné partiellement raison au parquet en estimant que certains actes subséquents n'étaient pas nuls.

Ainsi, elle avait ordonné la reprise des débats mais les avocats de Thione Seck et de Alaye Djite ayant introduit un pourvoi en cassation, avaient demandé aux juges d'appel de surseoir à statuer. Ces derniers avaient rejeté leur requête.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.