Congo-Kinshasa: Matadi Kibala - Un camion remorque sans frein fait 3 morts

Un accident de circulation s'est produit sur la route nationale n°1, au niveau de triangle à Matadi Kibala, dans la commune de Mont Ngafula, le dimanche 14 juin dernier, aux environs de 9 heures du matin.

A la base, un camion remorque transportant du ciment en provenance de la province du Kongo Central, a fini sa course dans un poteau, après avoir emporté tout sur son passage suite à une panne de frein. Selon le bilan provisoire, 3 morts, plusieurs dégâts importants tant humains que matériels.

Selon les témoins qui ont vécu la scène, le chauffeur de ce camion remorque transportant une imposante cargaison de ciment en provenance du Kongo Central, a échoué les manœuvres de freinage de son engin au niveau du deuxième triangle par défaut de frein. De ce fait, il a ramassé tout sur son passage, causant ainsi mort d'homme et plusieurs dégâts inestimables tant matériels qu'humains. L'on dénombre selon le bilan provisoire, 3 morts sur place, plusieurs blessés graves ainsi que des kiosques, des étalages et motocyclettes rasés sur le passage de cet engin.

Les témoins précisent que n'eût était le poteau qui a freiné l'aventure de cet engin en furie, le carnage allait être plus important. Pour tenter de sauver ceux qui pouvait l'être, les gens de bonne volonté ont ramené en toute urgence les blessés dans les centres hospitaliers les plus proches, et tous les corps inertes acheminés à la morgue en attendant la suite du dossier dont la procédure a été engagée par la police juste après cet accident mortel.

Vue la répétition des accidents sur ce tronçon, les habitants et négociants de Matadi Kibala et environs disent s'être plaints auprès des autorités urbaines de prévention routière, pour qu'on vienne placer les dos d'ânes depuis la fin des travaux de réhabilitation de cette route, mais en vain.

«Tous ces drames étaient évitables si les autorités de prévention routière avaient mis sur ce tronçon les dos d'ânes. Les conducteurs et les passagers pouvaient avoir d'avance un comportement à prendre, mais hélas ! », s'exclame un témoin stupéfait par les dégâts inestimables occasionnés par ce nième accident ayant causé aussi mort d'homme.

Pour rappel, l'autorisation d'entrée à Kinshasa des grands camions ainsi que des remorques transportant des charges et marchandises en provenance du Kongo Central était indiquée à partir de 22H autrefois, mais, les observateurs notent que depuis une certaine époque, les grands camions sillonnent les avenues de la ville de Kinshasa en entrant comme en sortant sans restriction aucune.

La population de ce coin lance un SOS auprès des autorités de prévention routière, pour renforcer les mesures sécuritaires sur cette partie de la route nationale n°1 aussi, veiller au test d'alcool au volant mais et surtout, empêcher l'entrée des grands camions avant 22 heures, dans le but de réduire tant soit peu les risques d'accidents dans cette partie très fréquentée et une des plus peuplées de la capitale Kinshasa.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.