Cote d'Ivoire: Appui au processus électoral - Le Japon promet un financement de plus d'un milliard

La représentante résidente du Programme des Nations-Unies pour le développement(Pnud) en Côte d'Ivoire, Carol Flore-Smereczniak a procédé, le lundi 15 juin 2020 au siège de son institution à Abidjan-Plateau, à une signature tripartie de la convention de financement du projet d'Appui électoral entre la Commission électorale indépendante(Cei) et l'ambassade du Japon en Côte d'Ivoire.

Selon Carol Flore-Smereczniak, représentante résidente du Pnud en Côte d'Ivoire, ce projet d'appui électoral financé par le Japon à hauteur de 1 916 536 dollars soit 1,136 milliard de francs, s'inscrit dans le cadre général du Projet d'appui aux élections en Côte d'Ivoire(Pace). Il a pour but d'accompagner le cycle électoral 2020-2021 et de contribuer à la réalisation des activités liées au processus de recensement et à l'organisation des élections présidentielle et législatives.

« Cet important projet, qui est le cadre général de l'assistance électorale des Nations-Unies en Côte d'Ivoire, vise à renforcer le dialogue et la prévention des conflits électoraux, l'information et la communication, les capacités des acteurs et la mobilisation des ressources indispensables pour atteindre les résultats escomptés », a-t-elle dit avant de traduire sa reconnaissance au Japon.

À quoi servira cet appui du Japon ?

Pour sa part, Kuramitsu Hideaki, ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire a dit : « La stabilité de la Côte d'Ivoire, pays-pivot de l'Afrique de l'Ouest, est indispensable à la croissance et la stabilité dans la sous-région.

Et pour assurer son développement et sa sécurité, l'élection présidentielle en octobre 2020 doit être réalisée dans la condition paisible et crédible. Le projet est composé de trois piliers principaux dans le cadre du renforcement des capacités des parties prenantes aux élections pour maîtriser les élections d'une manière transparente et équitable.

Le premier pilier concerne le renforcement des capacités des agents à la mise en œuvre duquel des kits de formation seront produits et qu'environ 2 mille agents électoraux seront formés. Le deuxième pilier concerne le stockage sécurisé du matériel électoral.

À cet effet, 82 départements seront équipés de containers à 40 pieds qui serviront d'entrepôts sécurisés. Le dernier pilier concerne l'entraînement des agents de sécurité pour assurer des élections apaisées et sans violence».

Au nom de l'État de Côte d'Ivoire, le président de la Commission électorale indépendante(Cei) Coulibaly-Kuibiert Ibrahime a traduit sa reconnaissance au Japon ainsi qu'au Pnud pour leur implication et leur soutien à l'organisation des élections en Côte d'Ivoire.

Et de dire : « Le Japon n'est pas à son premier fait. De 2010 à 2011, pour les élections de sortie de crise, le Japon était avec l'Union européenne, les partenaires ayant apporté les plus de contribution.

Et en 2015-2016, le Japon était le seul partenaire extérieur ayant participé aux financements des élections générales dans notre pays ».

Cette cérémonie s'est tenue en présence de plusieurs personnalités dont le ministre des Affaires étrangères, Ally Coulibaly et le coordonnateur résident du Système des Nations-Unies en Côte d'Ivoire, Philippe Poinsot.

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.