Libye: La tension monte au sein de l'Otan entre la France et la Turquie

Un combattant anti-Kadhafi parmi les décombres d'un bâtiment bombardé par l’Otan, le 9 octobre 2011

Alors que les ministres de la défense des pays membre de l'Otan se retrouvent, ce mercredi après-midi, en visioconférence, la France entend profiter du moment pour appeler ses partenaires à réagir face aux actions de la Turquie, notamment en Libye. Paris indique que la marine turque a récemment eu, en Méditerranée, un comportement très agressif à l'égard d'un navire français en mission pour l'Otan.

L'incident aurait pu déboucher sur une crise d'une extrême gravité en Méditerranée. Il y a quelques jours, au large de la Libye, la frégate française Courbet s'est retrouvée dans une bien fâcheuse posture.

Alors en mission Marcom pour le compte de l'Otan, le navire français s'est vu confier le contrôle d'un cargo. Le navire en provenance de Turquie était soupçonné de livrer des armes, pour le compte des forces du GNA soutenu par Ankara, en violation donc de l'embargo sur les armes voté par les Nations unies.

Lors de son approche, la frégate française s'est alors fait prendre à partie par des navires de guerre turc. À trois reprises, ces derniers ont illuminé le Courbet avec leur commande de tir.

Derrière leurs affûts, les marins turcs étaient en position de tir, gilet par balle sur les épaules, casque lourds sur la tête. Une manœuvre d'une agressivité sans précédent dénonce Paris, qui martèle que l'on ne peut pas accepter qu'un allié se comporte de la sorte face à un navire de surcroît en mission pour l'Otan.

Ce mercredi après-midi Florence Parly, ministre française des Armées, attend donc une ferme réaction de l'alliance Atlantique. La réunion de l'Otan sera tonique prévient le ministère des Armées.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.