Sénégal: Procès IAAF - Quatre ans de prison et 500 000 euros d'amende requis contre Lamine Diack

Lamine Diack, président de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (Iaaf)
17 Juin 2020

Le parquet national financier a requis mercredi quatre ans d'emprisonnement et une amende maximale de 500 000 euros contre Lamine Diack, ancien patron de l'athlétisme mondial.

Le parquet national financier a requis quatre ans d'emprisonnement et une amende maximale de 500 000 euros contre Lamine Diack, ce mercredi.

L'ancien président, de 1999 à 2015, de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) et son fils, Papa Massata Diack absent à son procès, sont jugés à Paris, avec quatre autres personnes, notamment pour avoir permis de retarder, à partir de fin 2011, des sanctions disciplinaires contre des athlètes russes soupçonnés de dopage, en échange de financements et pour favoriser des contrats de sponsoring et de droits télé.

Lundi, Diack n'avait pu apporter aucune justification plausible sur l'argent reçu de son fils Papa Massata. La rédaction avec L'Equipe

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.