Madagascar: Programme de résilience climatique - Les ingénieurs formés sur la norme nationale de construction

Depuis hier, 17 juin 2020, jusqu'à ce jour, les ingénieurs en génie civil ont suivi une formation technique organisée par la Cellule de Prévention et Gestion des Urgences de la primature et le ministère de l'Aménagement du territoire, de l'habitat, et des travaux publics au CFDM à Anosy.

L'objectif de ce programme est d'informer et de sensibiliser les ingénieurs sur le contenu, l'application, l'interprétation correcte et commune de la nouvelle Norme nationale de construction de bâtiments résistants aux aléas naturels adoptée en conseil du gouvernement le 16 octobre 2019.

La standardisation et l'amélioration de la résistance des infrastructures n'ont connu aucune réforme officielle depuis des dizaines d'années. Or, les contextes national et international ne cessent d'évoluer ces temps-ci.

C'est ainsi qu'après évaluation de l'efficacité des règles para-cycloniques en 2010, il a été décidé de mettre à jour les normes de construction au pays afin de répondre aux exigences actuelles et de garantir la durabilité et la pérennité. En collaboration avec le cabinet GERCO, la CPGU et le MATHTP ont pu formuler une nouvelle « Norme nationale de construction de bâtiments » sur la base de normes européennes « Eurocodes structuraux », mais adaptées à la situation à Madagascar.

S'applique au Plan Marshall. Le gouvernement qui envisage la construction de nombreuses infrastructures de grande envergure (centres hospitaliers, salles de classe, bureaux dans les régions et les communes, etc.) dans le cadre du plan Marshall s'appuiera sur cette nouvelle norme. Selon les explications des responsables au niveau de la CPGU, cela aura pour effets directs de diminuer les dégâts énormes, les dommages physiques et les pertes économiques dans le secteur de l'infrastructure.

En effet, les derniers chiffres montrent que les aléas naturels ont engendré des pertes considérables à hauteur de 75% de dommage. Mais la norme en question ne s'applique pas uniquement aux bâtiments publics, elle est également valable pour toutes les constructions en dur ou semi-dur à usage d'habitation ou collectif. Il reste à voir si les nouveaux bâtiments tiendront compte des indications fournies dans cette « norme de construction ».

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.