Cameroun: TIC - Pour un bon usage de l'Internet

Le sujet est au cœur de la 8ème édition du forum national de la gouvernance de l'internet organisé par l'ANTIC depuis hier à Douala.

L'Agence nationale des Technologies de l'Information et de la Communication (ANTIC) organise depuis hier 17 juin 2020 à Douala, la 8ème édition du forum national sur la gouvernance de l'internet au Cameroun (IGF.CM-2020). Thème retenu : « Gouvernance des données » avec plusieurs autres thématiques au rang desquelles la politique gouvernementale sur la gouvernance des données, l'utilisation des données financières et marketing dans la prise de décision, la collecte et l'utilisation des données dans le contexte bancaire, la protection juridique des données personnelles : le cas du Cameroun et la veille sécuritaire du cyberespace national.

Pour le directeur général de l'ANTIC, Ebot Ebot Enaw, il s'agit, tout en s'inspirant de l'architecture organisationnelle du forum mondial sur la gouvernance de l'internet, de favoriser les échanges entre toutes les parties prenantes dans l'optique de baliser les voies permettant de mieux gérer le cyberespace national. Mais aussi, de partager les connaissances et les expériences sur les sujets liés à l'internet, à sa gouvernance, aux forfaits et abus qui peuvent y être commis afin d'en dégager les axes d'amélioration.

Objectifs avoués, interpeller la responsabilité des utilisateurs d'internet sur la gestion des données, promouvoir un usage responsable de l'internet et des réseaux sociaux et sensibiliser sur la nécessité de protéger nos données à caractère sensible tant personnelles que publiques. Ebot Ebot Enaw avait sans doute en tête, la propagation vertigineuse des fausses informations qui circulent à la faveur de la vitesse de communication et de l'anonymat qu'offre l'internet par des individus mal intentionnés qui y déversent des informations mensongères, altérées ou instrumentalisées aux fins de propagande, de déstabilisation des personnes physiques ou morales et même des Etats.

Il est donc temps, plus que par le passé, d'encourager les 7,8 millions d'internautes camerounais connectés que comptait le Cameroun au mois de janvier 2020, à un usage sain et sécurisé de l'internet afin d'en tirer le meilleur parti. La collaboration et la participation de tous les acteurs sont nécessaires, de même que la mise en place d'un cadre juridique adapté à nos réalités, des infrastructures techniques de pointe et une culture cyber éthique apparaissent comme des atouts majeurs pouvant aider à une meilleure sécurisation de notre cyberespace.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.