Gabon: Gestion des dons et de la banque alimentaire - Audition des responsables face à la CNLCEI

Afin de justifier la gestion de la banque alimentaire, de la distribution des kits alimentaires et des dons en espèces, la Commission Nationale de Lutte Contre l'Enrichissement Illicite, par la voix de son Président, a procédé à l'audition des ministres en charge du Commerce et de la Solidarité Nationale ainsi que la Directrice Générale de la Caisse des Dépôts et Consignations sur les objectifs précités.

C'était le jeudi 4 juin dernier, dans le cadre des décisions prises en mi-avril aux fins d'apporter du soutien aux populations à faibles revenus dans cette période de crise sanitaire du coronavirus.

Hugues Mbadinga Madiya, ministre en charge du Commerce et son homologue de la Solidarité Nationale étaient face au Président de la Commission Nationale de la Lutte Contre l'Enrichissement Illicite (CNLCEI) pour justifier la gestion de la banque alimentaire et de la distribution des kits alimentaires. Le ministre du Commerce a confessé la valeur des responsabilités de la CNLCEI au dessein de communiquer et d'accompagnement le gouvernement dans la lutte contre la propagation de la COVID-19. Celui-ci a justifié, au cours de cette séance, la gestion de la banque alimentaire en expliquant la nature des dons qui la constitue. 《Je suis revenu sur tous les dons, notamment en nature, qui ont été collectés par le département dont j'ai la charge, sur le détail des donateurs et sur l'évaluation numéraire de ces dons》, a-t-il déclaré.

Quant à Prisca Koho-Nlend, ministre en charge de la Solidarité Nationale, qui a également été auditionnée,elle a énuméré l'opération de déploiement des kits alimentaires dans le "Grand Libreville". Durant son étalage, la ministre de la Solidarité Nationale a exposée les difficultés rencontrées lors de sa mission. 《Il était important pour les membres de cette commission et leur président de savoir, non seulement, comment l'opération se déroule ; mais aussi de savoir quelles sont les mesures d'accompagnement qui ont été mises à disposition pour permettre le déroulement des opérations des conditions optimales, ainsi que dans les écueils auxquels les équipes de le banque alimentaire ont été confrontées》, a-t-elle exprimée.

Hormis ces deux membres du gouvernement, la Directrice Générale de la Caisse des Dépôts et de Consignations (CDC) s'est aussi donnée au même exercice.

Au terme de ces auditions, des dossiers contenant des pièces justificatives ont été remis au Président de la Commission.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.