Afrique Australe: Le Bureau sous-régional de la CEA pour l'Afrique australe lance le projet financé par le Compte de développement des Nations Unies

communiqué de presse

Lusaka, Zambie — - Le bureau sous-régional de la CEA pour l'Afrique australe (BSR-AA) a organisé une réunion virtuelle des partenaires, le 17 juin 2020, pour commencer la mise en œuvre de la 12ème tranche du projet du Compte de développement des Nations Unies (UNDA).

L'évènement a réuni des partenaires collaborateurs, notamment le Bureau régional de l'Union africaine pour l'Afrique australe (AU-SARO), le Marché commun de l'Afrique de l'Est et australe (COMESA), la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), la Conférence des Nations Unies sur le développement du commerce (CNUCED) et les bureaux des coordonnateurs résidents des Nations Unies au Malawi, en Zambie et au Zimbabwe.

La réunion a été officiellement ouverte, Sizo Mhlanga, assurant l'intérim du BSR-AA qui décrit le contexte du projet comme étant guidé par la stratégie d'industrialisation de la SADC et la politique industrielle du COMESA qui sont tous deux ancrés sur le Programme de développement à l'horizon 2030 et l'Agenda 2063 de l'Union africaine à développer, « Une Afrique prospère basée sur une croissance inclusive et durable pour transformer le continent par la valorisation des ressources naturelles, la fabrication, l'industrialisation et la valeur ajoutée », souligne-t-il.

Il explique en outre que le BSR-AA a obtenu un financement par le biais de la 12ème tranche de l'UNDA visant à mettre en œuvre un projet intitulé « Promotion et mise en œuvre des politiques régionales et nationales d'industrialisation pour un développement inclusif et durable en Afrique australe » afin de soutenir l'alignement des stratégies nationales d'industrialisation sur l'architecture régionale et élaborer des plans de mise en œuvre des politiques. Il appelle à une étroite collaboration de tous les partenaires pour garantir le succès de la 12ème tranche du projet de l'UNDA.

Oliver Maponga, Chargé des affaires économiques à la CEA, a présenté les objectifs du projet et de la réunion. Selon lui, ce projet vise à renforcer les capacités régionales et nationales dans la promotion et la mise en œuvre de politiques d'industrialisation inclusives en Afrique australe. Il explique que le projet, couvrant la région de l'Afrique australe, sera mis en œuvre de janvier 2020 à juin 2023 et se concentrera sur trois pays mais bénéficiera aux onze États membres desservis par le BSR-AA.

Il a invité la réunion à discuter du plan de mise en œuvre du projet et à explorer les rôles que doivent jouer les partenaires collaborateurs.

La SADC et le COMESA ont accueilli le projet comme un complément de leur travail dans la sous-région. M. Johansein Rutaihwa, Chargé de programme principal, industrialisation et compétitivité, indique que la SADC travaille avec des pays de la région tels que Eswatini, le Lesotho, la Zambie et le Zimbabwe pour revoir leurs politiques industrielles et ratifier l'Accord de libre-échange continental africain (ZLECA). Innocent Makwiramiti, Chargé du développement du secteur privé principal, du COMESA, ajoute qu'ils ont élaboré une note conceptuelle sur l'industrialisation verte dans trois des pays cibles où le projet sera mis en œuvre. Il propose que cette initiative fasse partie de la solution de renforcement des capacités.

Miranda Lutempo, Chargée des politiques, AU-SARO considère ce projet innovant comme une pierre angulaire du travail de la Commission de l'Union africaine qui a développé plusieurs cadres en ligne avec la SADC et le COMESA afin d'assurer l'harmonisation des stratégies d'industrialisation continentales et régionales. « Nous devons travailler à l'harmonisation de toutes les politiques industrielles si nous voulons atteindre l'objectif de ce projet », souligne-t-elle.

Dans le cadre de la collaboration familiale des Nations Unies, l'ONUDI et la CNUCED confirment leur engagement à offrir un appui technique aux États membres régionaux dans l'élaboration de politiques d'industrialisation harmonisées fondées sur les ressources naturelles. Khaled El Mekwad, Représentant régional de l'ONUDI pour l'Afrique australe applaudit l'idée de développer des chaînes de valeur régionales en tant que moteurs de la transformation économique dans la région. « Le défi auquel nous sommes confrontés est que la plupart des pays sont en concurrence pour les mêmes marchés, il est nécessaire de réduire les importations de biens et de promouvoir la production locale », dit-il.

Des représentants du système des Nations Unies des trois pays bénéficiaires, le Malawi, la Zambie et le Zimbabwe, reconnaissent que le projet arrive à un moment opportun pour renforcer les capacités des États membres à élaborer et mettre en œuvre des politiques d'industrialisation.

Tous les participants conviennent de l'importance d'allouer davantage de ressources au renforcement des capacités et à la participation active du secteur privé et des Micro, petites et moyennes entreprises pour aider les États membres à combler les écarts entre les cadres d'industrialisation nationaux et régionaux.

SOURCE Agência Brasil - Empresa Brasil de Comunicação S/A - EBC

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.