Seychelles: Le président des Seychelles propose la création d'un gouvernement d'unité nationale pour surmonter la crise du COVID-19

Le président des Seychelles Danny Faure a proposé que le prochain gouvernement soit un gouvernement d'unité nationale.

Le président Faure a fait cette déclaration à l'occasion de la journée de la Constitution.

Le chef de l'État a expliqué que le pays se trouve dans une situation exceptionnelle, avec la crise du Covid-19, qui affecte l'économie du pays.

Vu que cette année, il y aura les élections présidentielles à la fin du mois d'octobre le président Faure prend les devants.

« Je crois fermement que face à cette urgence nationale, nous devons nous rassembler. C'est pour cette raison qu'en tant que candidat à la présidence lors des prochaines élections, je mettrai en avant devant le peuple seychellois l'urgence que le prochain gouvernement soit un gouvernement d'unité nationale » a dit le président Faure.

Il a passé en revue la situation économique du pays avant la crise du Covid-19 en disant que le pays faisait extrêmement bien, notamment dans son industrie du tourisme qui gênerait tous les mois environ 3 millions de dollars.

Mais, depuis l'arrivée du Covid-19 la situation s'est totalement inversée, et le PIB du pays devrait se contracter de 10.8%.

Au mois d'avril le pays a fermé ses frontières au reste du monde, se privant de sa principale source de revenue, le tourisme.

Pour faire face à cette situation exceptionnelle, Faure estime que le pays doit unir l'ensemble de ses forces pour surmonter cette crise.

« Lorsque nous sommes au milieu d'une tempête, nous devons mettre nos différences de côté et nous rassembler.

Aujourd'hui, les Seychelles nous demandent de nous unir » dit le président Faure.

En 2008, le pays avait déjà connu une autre crise financière, dans les caisses de l'État, il ne restait que deux semaines d'importation.

L'endettement du pays était de 150 % du PIB, il a été rapporté cette année à 57 %.

« Ce que nous avons vécu, en 2008, est incomparable avec la tempête qui nous attend aujourd'hui. Aujourd'hui, l'économie mondiale est à genoux, et notre économie n'est pas différente. Lorsque je rencontre des économistes et des membres du secteur privé, je peux voir l'inquiétude sur leur visage » a dit Faure .

La proposition du chef de l'État sera dans les jours à venir commentée, par les partis politiques de l'opposition qui, partiront aux élections présidentielles dispersées.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.