Cote d'Ivoire: Publicité - Sale temps pour les afficheurs

Les afficheurs de Côte d'Ivoire ne sont pas au bout de leur peine. Déjà affaiblis par la crise économique liée à la survenue de la pandémie du coronavirus, leurs différents panneaux sont l'objet de démolition dans les artères de la ville d'Abidjan.

En effet, le ministère de l'Entretien routier et de l'Équipement a « décidé de casser de manière unilatérale, sans sommation, plusieurs panneaux des professionnels de l'affichage publicitaire. Le secteur de l'affichage publicitaire sinistré subit encore des abus de manière à fragiliser son économie dans cette période de crise sanitaire.

Les panneaux à détruire ont été marqués le 17 juin par les services du ministère puis détruits le lendemain », crient à l'injustice les membres de la Chambre des afficheurs de Côte d'Ivoire (Cafci).

C'est donc la mort dans l'âme que l'ensemble des afficheurs espère que le gouvernement ivoirien aura un regard particulier sur cette affaire qui vient en rajouter au sinistre des acteurs du secteur. Une centaine de panneaux ont été détruits depuis une semaine et les régies ne savent plus où donner de la tête.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.