Cameroun: Gestion des marchés - La feuille de route de nouveaux hommes

A Douala, la gestion des marchés est encadrée par un arrêté municipal fixant le cadre général de gestion des équipements publics marchands, signé le 11 mai dernier par le maire de la ville Roger Mbassa Ndinè. D'après les termes dudit arrêté, un régisseur est un agent public nommé par le maire et chargé de percevoir certains impôts et taxes tel que prévu par la règlementation en vigueur. Sur le terrain, il est assisté par des percepteurs. Le produit desdits impôts et taxes est reversé auprès du receveur municipal.

Au cours de l'installation des régisseurs, le maire de la ville s'est davantage étendu sur leurs missions en leur qualité de principaux interlocuteurs de la mairie dans la gestion des marchés. Ils sont également chargés de garantir l'entretien, la sécurité et la disponibilité de l'eau dans les marchés.

L'administration des comités de gestion des marchés fait aussi partie de leurs missions. Outre leurs adjoints, ils sont assistés des commerçants et des médiateurs.

Selon le même arrêté municipal, l'administrateur d'un équipement public marchand est une personne chargée par le maire de la ville de superviser le fonctionnement d'un équipement ou groupe d'équipements publics marchands.

A ce titre, l'administrateur désigné est habileté à collecter auprès des commerçants, les ressources autres que les impôts et taxes nécessaires à la couverture des charges et dépenses de fonctionnement de l'équipement marchand concerné. Il ordonne les dépenses y afférentes en concertation avec les commerçants élus selon les modalités fixés par ledit arrêté municipal.

Les termes de l'arrêté municipal du 11 juin définissent également le rôle du médiateur dans la gestion des espaces marchands. Le médiateur désigné par le maire est chargé de faciliter au quotidien le bon fonctionnement de l'espace marchand et de gérer par voie d'arbitrage les conflits divers pouvant y survenir.

Dans la ville de Douala, 12 espaces marchands sont gérés en régie concertée tandis que deux sont des concessions à savoir le marché des oignons et des arachides, puis le marché de l'ail. Les régisseurs et les administrateurs gèrent respectivement les espaces marchands en régie concertée et les concessions.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.