Cote d'Ivoire: Saison des pluies - Il y a problème à la rue Ministre

A chaque saison des pluies, la capitale économique ivoirienne, Abidjan, enregistre toujours des dégâts au niveau de la voirie : des bâtiments et des pertes en vie humaine. La forte pluie qui s'est abattue dans la nuit du mardi 16 juin 2020 au mercredi 17 juin 2020 matin a plongé la rue Ministre à la Riviera Palmeraie, pour la énième fois, sous les eaux.

Ce qui dérange la compréhension, ce sont les travaux d'assainissement qui s'y déroulent tous les ans afin que cette rue épouse son prestigieux nom de "Ministre". Il y a donc lieu d'affirmer qu'il y a un véritable problème à résoudre concernant la rue Ministre à la Riviera palmeraie. Pour s'en rendre compte, notre équipe de reportage était, hier, sur les traces des dégâts de la pluie.

Nous avons échangé avec une riveraine. « Il y a actuellement des travaux sur la rue Ministre. Le problème n'est pas encore résolu parce que la rue est remplie d'eau. Or c'était des petites pluies. Imaginez si c'était de grandes pluies, ce serait la catastrophe qui surviendrait », a affirmé la riveraine, vendeuse en bordure de rue. Toujours dans notre randonnée, nous rencontrons un membre de l'équipe des techniciens travaillant sur la rue qui accepte de s'ouvrir à nous. « Nous rencontrons des problèmes. Quand il pleut, il faut arrêter les travaux à la demande de notre chef.

Pour lui, cela éviterait des victimes dans nos rangs. Le problème de la rue Ministre tire sa source depuis la commune d'Abobo pour arriver à la Riviera, car il n'y a pas de canalisation jusqu'à la rue Ministre. C'est depuis 2019 que nous sommes à pied d'œuvre pour régler la situation définitivement » ; a déclaré l'ouvrier. Et pourtant l'année dernière comme toutes les années précédentes d'ailleurs, plusieurs chantiers ont été ouverts pour abréger la galère des habitants vivant dans les encablures de la rue Ministre. Donc à la rue Ministre, il y a un problème.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.