Congo-Kinshasa: COVID-19 - Lancement du Programme multi-sectoriel d'urgence d'atténuation des impacts

Lancé par le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le 18 juin, au Pullman Grand Hôtel, ce programme qui s'étend sur une durée de neuf mois est évalué à deux milliards six cent dix millions six cent vingt-deux mille dollars américains.

La mise en œuvre du programme permettra de renforcer, coordonner et concrétiser les mesures sanitaires idoines et urgentes prises par le chef de l'Etat ; limiter la détérioration du bien-être social et servir de balise à la relance pour revenir à la trajectoire de référence du Plan national stratégique de développement, une fois la pandémie sous-contrôle. La covid-19 n'est pas seulement une urgence sanitaire mais aussi socio-économique. A travers le monde, le nombre de personnes infectées s'accroit à une vitesse exponentielle. « Au stade actuel de l'évolution de la covid-19, plus de huit millions de personnes ont été touchées dont plus de quatre cent mille décès dans le monde. La situation est tellement alarmante que cette maladie défie même les pays détenant les meilleurs systèmes de santé au monde », a fait savoir Félix Tshisekedi.

La vice-Première ministre, ministre du plan, Mme Elysée Munembwe, qui a présenté ce programme a indiqué qu'il s'appesantira principalement sur trois axes prioritaires, à savoir riposte, surveillance et renforcement du système de santé, soutien à la stabilité macroéconomique et à la relance de l'économie et sur l'atténuation de risques et soutien aux populations à travers des mesures et des actions devant répondre aux besoins minimum des communautés pendant la période de crise.

Le Programme multi-sectoriel d'urgence d'atténuation des impacts de la covid-19 (PMUAIC-19), a expliqué Elysée Munembwe, a pour but de mutualiser toutes les mesures tangibles et opérationnelles proposées par les acteurs étatiques et non étatiques « dans le but de nourrir le collectif budgétaire et de mobiliser les ressources auprès des partenaires au développement pour l'atténuation des effets de cette pandémie. Le financement global du PMUAIC est fixé à 2.610.622.000 USD pour couvrir particulièrement les mesures et/ou les actions d'urgence réparties de la manière suivante : 15% pour la riposte sanitaire ; 41% pour l'atténuation des effets sur le cadre macroéconomique et le soutien à la relance des secteurs productifs et 44% pour la préservation des conditions de vie de la population pendant cette période de crise ».

La mise en œuvre de cet ambitieux programme prend en compte plusieurs institutions de la République et plusieurs structures non gouvernementales, à savoir la Présidence de la République (Task-Force), tous les ministères sectoriels, les forces de la société civile, le secteur privé, les chercheurs indépendants et les partenaires techniques et financiers qui appuient la RDC.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.