Ile Maurice: Reportage sur la MBC - L'église sollicitera l'IBA

L'Église catholique ne restera pas les bras croisés. Cela, après que son droit de réponse sur la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) a été refusé, mardi 16 juin. Le vicaire général, Jean Maurice Labour, confie qu'il portera plainte auprès de l'Independent Broadcasting Authority (IBA), à travers un conseiller légal, la semaine prochaine.

Cette affaire a pour toile de fond un reportage diffusé lors du journal télévisé (JT), le 3 juin, où des squatteurs demandaient à l'Église ainsi qu'aux établissements sucriers de les aider à avoir des terrains. Le lendemain, estimant que ce reportage a porté atteinte à l'Église, le vicaire général a réclamé un droit de réponse à la MBC. Dans les colonnes de l'express, le 6 juin, le directeur général par intérim de la radiotélévision nationale, Anooj Ramsurrun, a indiqué que l'Église a tout à fait raison de réclamer ce droit d'antenne, et que la requête était à l'étude.

Cependant, sollicité, Anooj Ramsurrun a déclaré que le conseiller légal de la MBC est d'avis que, sous l'article 19 de la MBC Act, il n'y a pas lieu d'accorder le droit de réponse à l'Église. Car, la MBC estime qu'il n'y a pas eu d'atteinte à «l'honneur, le caractère, la réputation ou bonne volonté» de l'Église.

Or, Jean Maurice Labour n'est pas du même avis. «Le reportage diffusé nous positionne comme des challengers à l'État. C'est une accusation grave qui mérite d'être rectifiée de façon appropriée, à travers le JT de la MBC. Donc, le droit de l'Église a été lésé.»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.