Tunisie: Consommation d'électricité - La Steg se prépare au pic de la consommation estivale

21 Juin 2020

La saison estivale connaît le pic de la consommation d'électricité vu la mise en marche en même temps des climatiseurs, ce qui cause une pression sur le réseau. En tout cas, la société s'est bien préparée à cette échéance pour éviter les coupures.

La Société tunisienne de l'électricité et du gaz (Steg) constitue un vrai acquis pour l'Etat tunisien, mais sa situation financière connaît, depuis quelque temps, des difficultés dues à plusieurs facteurs, dont le plus important concerne le non-paiement des clients, qu'ils soient des entreprises publiques et privées ou des citoyens, de leurs factures à temps. C'est vrai que plusieurs clients contestent parfois le montant de la facture prétendant qu'ils n'ont pas consommé beaucoup d'électricité et de gaz. Mais les agents de la Steg invitent ces protestataires à noter eux-mêmes le numéro du compteur pour mesurer le volume de consommation en toute transparence.

Le PDG de la Steg, M. Mohamed Ammar, a indiqué, récemment, que la crise du Covid-19 a eu de grandes répercussions sur la situation financière de la société. En effet, il s'agit d'un cumul d'impayés durant la période de confinement atteignant les 600 millions de dinars. Le PDG de la Steg a expliqué à ce titre que ce montant est réparti entre les impayés du secteur public et ceux des particuliers. Il a ajouté que cette situation met à mal la position de la société vis-à-vis de ses fournisseurs envers qui elle doit honorer ses engagements.

Payer par tranches

En effet, notre société nationale est appelée à payer les fournisseurs dans les délais impartis pour qu'elle puisse continuer à bénéficier des prestations ou de matériel de travail. L'objectif est d'assurer la disponibilité de l'électricité et du gaz dans les zones desservies par la société. Les contestations des clients retardent le règlement des factures. Au cas où ces factures sont élevées, les clients peuvent payer par tranches qui seront négociées avec le représentant de la société. A noter que les factures qui parviennent aux clients tiennent compte du relevé du compteur et d'autres factures sont estimatives, calculées sur la consommation annuelle du client. Ce dernier peut, en cas d'erreur de la part de l'agent de la Steg, relever l'index du compteur pour rectifier le tir et ne payer que la quantité consommée aussi bien pour l'électricité que pour le gaz.

M. Mohamed Ammar a indiqué, également, que la Steg est en passe de trouver les moyens nécessaires facilitant l'accès des clients aux services proposés en ligne par la société. A noter que la saison estivale connaît le pic de la consommation d'électricité vu la mise en marche en même temps des climatiseurs, ce qui cause une pression sur le réseau. En tout cas, la société s'est bien préparée à cette échéance pour éviter les coupures. Le parc de production est déjà prêt à faire face aux périodes de pic enregistré pendant la saison estivale. Des travaux de maintenance du réseau sont régulièrement été entrepris pour garantir un meilleur approvisionnement des clients en énergie.

La société compte généraliser l'installation de compteurs intelligents -- en commençant par le gouvernorat de Sfax --, et ce, pour éviter les problèmes liés au relèvement du volume de consommation qui est parfois contesté par les consommateurs. Grâce à ces nouveaux compteurs, l'agent de la Steg peut consulter en temps réel le volume d'électricité consommé sans être obligé de se déplacer. De plus, ces compteurs modernes ne peuvent pas être trafiqués ou manipulés par certains clients qui utilisent des astuces pour moins payer.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.