Congo-Kinshasa: 10 millions USD alloués à la lutte contre la COVID-19 détournés - Faux !

Deux faits majeurs ont marqué l'actualité nationale pendant la semaine dernière. Hormis le verdict que l'opinion attendait avec impatience dans le procès opposant la République Démocratique du Congo à Vital Kamerhe, Samih Jammal et Jeannot Muhima pour la livraison des maisons préfabriquées, l'actualité était également dominée par la polémique suscitée sur la toile autour de la gestion des fonds alloués à la lutte contre la pandémie du coronavirus. Beaucoup de commentaires ont été faits dont certains fustigeait le « détournement » de la part des autorités impliquées dans la gestion desdits fonds.

En effet, la plupart des commentaires étaient basés sur la déclaration octroyée au Coordonnateur imputée du Secrétariat technique de la riposte contre la Covid-19, docteur Jean Jacques Muyembe, selon laquelle sa structure n'a reçu jusqu'ici que le montant de 1.400.000 USD ; alors que le Premier Ministre venait de déclarer dernièrement devant les députés que le Gouvernement a déjà décaissé 10 millions de dollars pour la lutte contre la pandémie de coronavirus !

Dans le souci d'éclairer la lanterne de ses nombreux lecteurs et l'opinion, Le Phare s'est déployé afin d'obtenir la lumière qu'il faut sur le dossier.

Il ressort des informations recueillies et recoupées que l'opinion doit d'abord savoir que le Secrétariat technique de la riposte n'a pas l'exclusivité de la gestion des fonds alloués à la lutte contre la pandémie. Autrement dit, il n'y a pas que le travail d'analyse des échantillons des cas suspects et autres tâches dévolues à ce service technique qui doit être financé. Le Gouvernement gère plutôt l'ensemble des dépenses relevant de la lutte pour stopper la propagation de la maladie. C'est le cas notamment du financement des travaux d'aménagement des sites dans les institutions hospitalières retenues pour l'accueil des patients atteints du covid-19 (Hôpital général ex-Mama Yemo, Cliniques universitaires de Kinshasa, Clinique Ngaliema, Clinique Kinoise, Hôpital Saint Joseph, Monkole, Hôpital de l'Amitié sino-congolaise, Hôpital général de Kinkole, etc.).

La prise en charge des Congolais rapatriés de l'extérieur qui doivent passer deux semaines de quarantaine (logement, restauration et transport) ; la lutte contre la maladie dans les provinces ; le paiement en faveur des hôpitaux choisis pour accueillir les malades de covid-19 ; les opérations de désinfection des édifices publics (Immeuble du Gouvernement, Palais du peuple et autres) : tout cela rentre dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Et c'est le Gouvernement qui en assure le financement.

Secrétariat technique : 1.505.000 USD déjà perçus

Contrairement aux informations ayant alimenté la polémique dans les réseaux sociaux, les fonds décaissés à ce jour en faveur du Secrétariat technique de la riposte s'élèvent à 1.505.000 USD et non 1.400.000 USD comme annoncé. Il y a des preuves à l'appui, avec dates et montants décaissés en faveur du Secrétariat technique. Equity Bank avait transféré dans le compte du secrétariat technique de la riposte logé à Ecobank en date du 8 avril 2020 et du 10 avril 2020, les sommes respectives de 690.000 USD et 815.000 USD. Ce qui donne un total de 1.505.000 dollars et non 1.400.000 USD comme indiqués annoncés sur la toile.

Par ailleurs, il importe de porter à la connaissance de l'opinion que suivant des informations recueillies que cela fait deux mois que le paiement des prestataires n'a pas eu lieu. Raison : l'ordonnateur général du Gouvernement qui est le ministère du Budget continue d'attendre la transmission par le Secrétariat technique de la riposte des listes des bénéficiaires afin de les transmettre aux finances pour paiement. Le Phare a appris que depuis qu'ils ont été saisis au mois de mai dernier, les responsables du Secrétariat technique continuent de traîner es pieds.

En outre, on signale la réception par le Secrétariat technique de 12 véhicules utilitaires dont 3 acquis avec le financement du gouvernement et les autres octroyés par des partenaires.

Provinces : 4.550.000 USD

Concernant la lutte contre la pandémie du coronavirus en provinces, le Gouvernement a déboursé à ce jour un total de 4.550.000 dollars répartis comme suit :

- 3.150.000 dollars aux 21 provinces non touchées par la maladie à raison de 150.000 USD par province en vue de mener la lutte de prévention contre la maladie ;

- 1.400.000 dollars envoyés aux provinces déjà touchées au prorata du nombre de cas confirmés. Ainsi, la répartition se présente comme suit : 500.000 USD à la province du Kongo Central contre 900.000 USD aux provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Haut-Katanga, à raison de 300.000 USD à chacune d'elles.

Hôpitaux choisis : 2.300.000 USD

L'autre rubrique bénéficiant des fonds alloués à la lutte contre covid-19 est celle du paiement effectué en faveur des institutions hospitalières qui accueillent les patients atteints du covid-19. L'hôpital du Cinquantenaire a reçu 500.000 USD. Trois autres hôpitaux ont reçu à leur tour 3 milliards de Francs congolais, l'équivalent de quelque 1.800.000 dollars américains. Il s'agit de la Clinique Ngaliema, des Cliniques universitaires et de l'Hôpital général de référence ex-Mama Yemo. L'opération se poursuit pour les autres hôpitaux en partenariat avec le gouvernement pour la lutte contre la pandémie de coronavirus à travers le pays. Le dossier se trouve déjà au niveau de la chaîne de la dépense pour paiement au cours de la semaine qui commence.

Toujours dans le cadre des dépenses liées à la lutte contre la maladie, les documents consultés indiquent que la somme de 200.000 USD a été utilisée pour les opérations de décontamination des édifices publics tels que l'Immeuble du gouvernement, le Palais du peuple et autres bâtiments abritant les services étatiques à travers la ville de Kinshasa.

En outre, il sied de rappeler que la pandémie a été déclarée officiellement le 10 mars 2020 alors que les structures de lutte - dont le Comité multisectoriel, le Secrétariat technique et la Task Force - ont été mises en place après, soit vers la fin du mois de mars, au lendemain de l'adresse du Président de la République à la Nation. Et pendant ce temps, le Gouvernement n'avait pas croisé les bras. Il s'était immédiatement mis au travail pour lutter contre la propagation de la maladie. Une réalité que d'aucuns semblent malheureusement ignorer.

Un conseil consultatif de suivi mis en place

C'est important de le savoir. Les fonds de solidarité pour lutter contre la pandémie de coronavirus sont mobilisés par le gouvernement et les différents donateurs ou partenaires. Ainsi, le gouvernement congolais, par le biais du ministère de la Santé et les différents partenaires, a mis en place des mécanismes de suivi en vue de la gestion efficiente des fonds alloués à la lutte. Un comité consultatif de suivi, qui est un organe chargé d'appuyer l'équipe de riposte dans la coordination et l'efficacité des dons et de l'aide, se réunit deux fois par semaine pour faire le point.

Par ailleurs, on fait savoir que le ministre de la Santé publique, Dr Eteni Longondo, avait fourni des explications nécessaires et appropriées sur la question dans ses réponses réservées aux préoccupations des députés nationaux membres de la commission socioculturelle de l'Assemblée nationale, le jeudi 11 juin 2020. Tous les aspects liés à la politique gouvernementale de gestion et lutte contre la pandémie ont été abordés par le ministre de la Santé en vue d'éclairer la religion de la Représentation nationale.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.