Congo-Kinshasa: Naomie Yamba Yamba - «Le PAPAKIN me nourrit»

Avec son approche privilégiant la main d'œuvre locale, créant ainsi les emplois pour les jeunes du Kwilu, avec un accent sur le genre, le Programme d'appui aux Pôles d'approvisionnement de Kinshasa en produits vivriers et maraîchers (PAPAKIN), financé par le Fond International de Développement Agricole (FIDA), en partenariat avec le Gouvernement de la RDC, apporte un plus dans la création d'emplois pour les jeunes.

C'est le cas de mademoiselle Naomie Yamba Yamba du Kwilu.

L'air jeune avec un regard perçant, on se croirait en face d'une mineure à première vue.

Ce qui n'est le cas. Naomie Yamba Yamba, avec une aptitude au travail qui n'a rien à envier à ces collègues masculins, a 23 ans. Elle évolue dans un secteur, nécessitant beaucoup d'efforts précisément physiques, qui semble être l'apanage des hommes. Elle en est fière et le fait avec passion.

Casque de chantier à la tête, cette diplômée en construction, vit avec ses parents à Kikwit, 2ème ville de la Province du Kwilu.

Dans un coin où la situation économique est très difficile, le pouvoir d'achat très faible, elle essaie de s'en sortir tant bien que mal, dit-elle. Elle travaille dans une société de construction Luku, œuvrant plus dans le Kwilu.

Célibataire et mère d'un garçon de 5 ans, elle prend en charge son enfant avec le peu qu'elle gagne.

Pour ce qui est de l'avenir, elle est optimiste. Naomie le dit avec sourire. Elle a une vision claire, celle d'épargner sur ce qu'elle gagne comme salaire, qu'elle n'a pas voulu révéler. Son objectif est de poursuivre ses études supérieures ou universitaires en construction, toujours en vue de devenir un jour architecte de renommée.

Dans sa conclusion, cette jeune fille, maçonne de son état, n'a qu'un seul souhait et associe Dieu pour que le PAPAKIN reste encore longtemps dans le Kwilu en vue du développement de cette partie de la RDC où la population est à vocation agricole.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.