Madagascar: Investissement public - Vingt-deux milliards d'ariary pour le patrimoine

Des sénateurs ouvrent le débat sur la transparence du financement affecté à la réhabilitation du Palais de la Reine. Les bruits courent dans les rangs des parlementaires de la Chambre haute qu'aucun budget n'est inscrit dans le document budgétaire à titre de l'année 2020.

Afin d'éclaircir la situation, le sénateur Auguste Philippe, élu dans la province de Fianarantsoa, a fourni une explication technique. « Un budget de 22 milliards ariary est affiché dans la rubrique programme d'investissement public du ministère de la Communication et de la culture. Ce fonds est affecté au directeur des affaires administratives et financières », a-t-il rapporté.

Tous les projets de réhabilitation du patrimoine sont regroupés dans ces 22 milliards ariary dont 9 milliards sont répartis à la section relative au musée, notamment à la réhabilitation, l'aménagement, la sauvegarde de la capitalisation de patrimoine et de la culture. « Vu le fait qu'il est affecté à la rubrique de culture, le sujet du Rova y est sûrement inscrit. Le budget a obtenu l'aval des parlementaires mais les détails sur les dépenses seront connus après l'exécution du budget formulé dans le décret de répartition de crédit », ajoute le sénateur Auguste Philippe. Il justifie que le projet de réhabilitation du Rova est fondé en termes de financement.

Lors de la visite de chantier effectuée par la ministre de la Communication et de la culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, le mois de mai à Manjakamiadana, il a été rappelé que c'est l'État malgache qui a pris en charge toutes les dépenses de la construction des infrastructures royales dans le Rova d'Antananarivo.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.