Gabon: Lambaréné - "Le sport doit devenir un enjeu de santé"

Chaque fin de week-end, c'est-à-dire tous les dimanches, un club sportif à libre accès de la ville du Grand-Blanc se retrouve sans entrave sur la piste d'aéroport de Lambaréné, dans le deuxième arrondissement, afin de prévenir les risques liés à la santé et "à la pandémie actuelle" ainsi que de permettre le mieux vivre ensemble.

En activité depuis quelques années déjà, le Lataah Club Lambaréné est, entre autre, une coalition libre des personnes responsables et soucieuses de leur santé physique et mentale. Ce club sportif a libre accès est soutenu et mis en place par un collectif d'enseignants et d'actifs commerciaux qui talonne toute catégorie d'individus aptes de la ville de Lambaréné dans le but de faire reconnaître le sport comme acteur majeur de la société. Tout en s'alignant au respect des mesures barrières, ce club forme et informe près d'une cinquantaine de personnes sur le sport et la santé, chaque dimanche en se tenant à la distance réglementée par le gouvernement.

Convaincu que le sport n'est pas qu'un loisir ou un événement comme tant d'autres, monsieur Latif, professeur des collèges et lycées et coach sportif du Lataah Club Lambaréné ne perd pas ses motivations d'encadrer physiquement et psychologiquement les personnes désireuses malgré cette crise sanitaire. "Le sport est un facteur de bien être, d'équilibre, d'épanouissement personnel et un formidable facteur de lien social ; il doit devenir un enjeu de santé, d'éducation extrêmement fort et aussi sociétal. Mettre plus de sport dans sa vie , permet de révéler un autre soi, d'être encore plus connecté avec les autres", exprime le coach du club.

Y prennent part, quelques fois, des personnels de la santé et certains cadres administratifs de la localité. À la fin de leurs exercices, une dizaine de minutes est saisie pour donner plusieurs conseils sanitaires et alimentaires sans exclure une communication sur la pandémie actuelle du coronavirus qui sévit le Gabon et le reste du monde.

On a ouï-dire que le sport est l'un des modes préventifs qui permettrait d'éradiquer la Covid-19 à son état mineur dans l'organisme d'un cas positif. Depuis lors, à Lambaréné particulièrement, beaucoup de gens se sont mis à faire du sport pendant cette crise sanitaire. "Cela permet d'aller mieux aussi bien dans son corps que dans sa tête".

INOE

Dans la même rubrique

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X