Tchad: La province de Bongor tient un exercice de terrain pour la réponse sanitaire au COVID19

« Les exercices permettent aux prestataires de pratiquer les dispositifs mis en place pour la réponse de COVID19 et d'appréhender la réalité de la responsabilité à laquelle ils vont faire face ». C'est sur ces mots que le Dr Emmanuel Basaki, consultant pour l'OMS à Bongor explique la pertinence de conduire des exercices de simulation. « Les observations faites durant l'exercice s'inscrivent dans un processus d'amélioration continue des pratiques pour la réponse des urgences sanitaires » dit-il.

Le 18 juin dernier, s'est tenu un exercice de terrain à partir du point d'entrée de la frontière entre le Cameroun et le TCHAD à Bongor, sous la responsabilité de la délégation provinciale avec le soutien technique et financier de l'OMS. Les équipes des points frontaliers, d'intervention, d'hygiène et de prise en charge se sont mobilisés avec beaucoup d'enthousiasme. « Chaque équipe a bien joue son rôle » note le chef de mission de l'OMS, Dr Tamadji Mbaihol.

« Les exercices de simulation sont bons » dit Mme Hadge Ada Ngarbaroum, habituellement secouriste et fille de salle à l'hôpital provincial de Bongor, qui a été mobilisée dans l'équipe des points frontaliers. C'est elle qui a reçu les voyageurs du Cameroun dans le cadre de l'exercice. Le dialogue est essentiel à l'arrivée des voyageurs. Ils ne comprennent pas toujours pourquoi on leur demande de se laver les mains et de se soumettre à une prise de température et à un questionnaire. Il faut connaitre les langues locales. « Dans le cadre de l'exercice, j'ai eu à parler trois (3) langues : le français, l'arabe et le fulbe » mentionne-t-elle.

Le directeur de l'Hôpital provincial de Bongor où s'est terminé l'exercice, M. Lassadi Abdelbanat Fallah, mentionne que l'exercice a été un excellent complément a la formation des 50 staffs de l'Hôpital sur la surveillance et la prise en charge qui avait été dispensée la semaine précédente.

Les exercices de simulation permettent de développer, d'évaluer et de tester les fonctionnalités des capacités de riposte des systèmes de réponse aux urgences.

Le bureau pays du TCHAD a fait des exercices de simulation une partie intégrale de son programme de soutien au plan de préparation et de riposte COVID19 du gouvernement tchadien. « Nous félicitons la délégation provinciale, les équipes de réponse et tout le personnel qui ont participé à l'exercice et qui fournissent un effort quotidien dans la réponse a COVID19 » , a conclu le Représentant de l'OMS au Tchad, le Dr Jean-Bosco NDIHOKUBWAYO.

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.