Afrique: Santé - Le PEV, l'Unicef et l'OMS invitent les parents au respect du calendrier vaccinal

Depuis l'apparition de la pandémie de covid-19, le programme élargi de vaccination (PEV) déplore un relâchement de la part des parents en ce qui concerne le respect du calendrier vaccinal de leurs enfants.

En cette période de crise sanitaire mondiale due à la pandémie de covid-19, le PEV et ses partenaires, à savoir l'Unicef et l'OMS rassurent les parents que les activités de vaccination de routine se déroulent normalement dans les centres de santé en repectant les gestes barrières.

Aussi les vaccins sont-ils disponibles sur toute l'étendue du territoire national. Les parents sont donc invités à se rendre dans les centres de santé pour faire vacciner gratuitement leurs enfants de moins d'un an, conformément au calendrier vaccinal en vigueur au pays. " Nous encourageons les parents à sauver les vies de leurs enfants en les amenant auprès de nos services de santé pour les faire vacciner", a déclaré le directeur adjoint du PEV, Dr Aimé Cikomola, au cours d'une conférence de presse qu'il a animée au siège du PEV à Kinshasa conjointement avec le point focal vaccination à l'OMS /RDC du Dr Gaye Abou et le Point focal vaccination Unicef/RDC du Dr Daniel Nacoulma qui sont intervenus en vidéo conférence.

Dr Aimé a, par ailleurs, insisté sur le fait que les parents ne doivent pas avoir peur parce que, dans ces centres de santé les gestes barrières pour se protéger contre la covid-19 sont de rigueur : " Nous avons mis en place des dispositifs de protection pour les prestataires et les malades dans toutes les formations médicales à travers le pays. Il s'agit du port obligatoire des masques, le respect d'un mètre de distance surtout pour les malades qui attendent leur tour ainsi que le lavage régulier des mains avec du savon », a-t-il souligné tout en précisant que « les parents doivent savoir qu'ils trouveront dans les centres de santé des prestataires qui détiennent la bonne information et disposés à répondre à leurs préoccupations portant notamment sur le calendrier vaccinal et le type de vaccin.

Pour sa part, le point focal vaccination à l'Unicef a reconnu que le gouvernement congolais a déployé moult efforts pour rendre disponible le vaccin pour les femmes enceintes et les enfants congolais pendant cette période de covid-19. Il a rassuré les parents de tous les moyens existant pour continuer à vacciner les enfants. " Nous avons tous les moyens et les capacités nécessaires pour poursuivre avec la vaccination de routine pendant cette période de coronavirus".

Les trois orateurs à cette conférence de presse, à savoir Dr Amé Cikomola, Dr Daniel Nacoulma et Dr Gaye Abou ont tous rassuré les parents de la bonne qualité des vaccins qui sont administrés aux enfants tout en soulignant que la vaccination demeure une intervention sanitaire qui sauve de vie. D'où leur appel aux parents pour qu'ils fassent vacciner les enfants contre les maladies tueuses de l'enfant dont la polio, la tuberculose, la diphtérie, le tétanos, les diarrhées à rotavirus, la méningite, la rougeole.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.