Congo-Kinshasa: « Les propositions de loi Minaku et Sakata n'apportent rien à la magistrature » (SYNAMAC)

Le Syndicat autonome des magistrats du Congo (SYNAMAC) a rejeté lundi 22 juin, les trois propositions de lois dites Aubin Minaku et Gary Sakata.

Selon les membres du SYNAMAC, ces propositions de loi sont inopportunes et n'apportent rien de nouveau à la magistrature, si ce n'est que « museler le pouvoir judiciaire » en plaçant le ministère public sous la bannière du ministre de la Justice en violation du principe de la séparation des pouvoirs.

Dans sa mise au point faite au parquet de grande instance de Matete, le Syndicat des magistrats dit se réserver la possibilité de saisir par une pétition le Président de la République, en tant que garant du bon fonctionnement des institutions, pour arbitrer une éventuelle crise institutionnelle entretenue par l'Assemblée nationale contre le pouvoir judiciaire.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.