Cameroun: Bandjoun - Kam Djui révèle l'histoire bouleversante d'un artiste

C'est une histoire bouleversante que l'artiste Kam Djui révèle dans la séquence vidéo qui suit. Au début du reportage, on y voit Taffe Moguè tout en souffrance. L'artiste émérite, autrefois adulé, est aujourd'hui amaigri, laissé à l'abandon alors qu'il souffre de plusieurs pathologies.

Situation terrifiante

Alertée sur le sort de cet homme aujourd'hui âgé de 74 ans, l'artiste Kam Djui est allée aux nouvelles de l'infortuné. Dans l'urgence, elle a conduit le malade à l'hôpital de district de Dja - Bandjoun où il a été pris en charge. Taffe Moguè reçoit les premiers soins depuis plusieurs jours. Des soins qui se limitent pour l'instant aux pansements et une perfusion au quotidien.

Engagement sans grands moyens financiers

Malgré la bonne volonté de Kam Djui, aidée en cela par quelques âmes charitables, l'espoir risque d'être de courte durée puisque l'artiste Taffe est totalement démuni. Sans argent, il est en tout cas difficile, voire impossible de bénéficier d'une prise en charge sanitaire adéquat.

C'est pour cette raison que Kam Djui lance un appel à la solidarité afin que le malade bénéficie des soins et retrouve goût à la vie.

Taffe Moguè : le cœur à la chefferie Bandjoun

« Si je n'étais pas malade, je serai à la chefferie [Bandjoun, ndlr] pour servir comme d'habitude» explique l'artiste qui a consacré l'essentiel de sa vie au rayonnement de Bandjoun à travers ses peintures et ses sculptures intemporelles.

Appel à la solidarité

Vous résidez en Belgique, en France, en RFA etc. Le cas de Taffe Moguè vous interpelle et vous ne savez pas comment intervenir. Merci de laisser votre contact à cette adresse e-mail : Ladislastafe2020@gmail.com.

La détresse de l'artiste Taffe Moguè Ladislas

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.