Cameroun: Dispositif sanitaire renforcé à la frontière

L'Oceac, organisation sous-régionale, a offert mercredi dernier des kits sanitaires aux localités frontalières des deux pays.

Le dispositif sanitaire transfrontalier vient d'être renforcé par l'Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (Ocaec), une institution de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac). C'était mardi dernier dans les localités de Figuil, chef-lieu de l'arrondissement éponyme Cameroun et à Léré dans le département du Lac-Léré au Tchad. Du côté camerounais, le matériel a été remis au district de santé de Figuil, en attente d'une réception solennelle.

Par contre du côté de Léré au Tchad, localité située à une dizaine de kilomètres de Figuil, c'est le secrétaire général de la province du Mayo-Kebbi-Ouest, Yakoub Barka, qui a réceptionné le don de l'Oceac, au nom du gouverneur empêché. Cet appui était constitué d'une tente dont de 4 x 5 mètres, d'une table métallique, de deux chaises, de deux panneaux solaires, des blouses à usage unique et à usage multiple, des dispositifs de lavage de mains, des cartons de savon, des thermomètres à infrarouges, entre autres.

Le don a été remis par le représentant du secrétaire exécutif de l'Oceac, Dr Brahim Issa Sidi, directeur des Etudes et de la Planification dans cette institution sous régionale. En recevant ce don, le représentant du gouverneur du Mayo-Kebbi-Ouest n'a pas manqué de saluer la bonne collaboration qui a toujours existé entre les villes frontalières au Tchad et au Cameroun. Il a notamment rassuré les donateurs que le matériel reçu sera effectivement utilisé pour renforcer le dispositif de veille aux points d'entrées terrestres.

Pour le représentant du secrétaire exécutif de l'Oceac, l'objectif global de cette activité rentre dans le cadre du Plan sous-régional afin de contribuer au renforcement des plans nationaux de prévention, de préparation et de riposte face à cette pandémie devenue planétaire depuis le 11 mars 2020. Les transporteurs des marchandises, les ressortissants en détresse, c'est-à-dire les étudiants voulant rentrer dans leurs pays, ainsi que les communautés riveraines en contact avec les transporteurs, entre autres, constituent la cible principale de ce don. Des actions similaires ont également été menées sur six autres nœuds reliant chacun au moins deux pays, et d'autres actions seront programmées incessamment, a laissé entendre Dr Brahim Issa Sidi.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.