Soudan: L'armée repousse l'agression par certaines composantes des Forces Ethiopiennes

Khartoum — Les forces armées ont repoussé, dimanche dernier, l'agression par certains membres de l'armée éthiopienne sur le site d'Al-Anfal, sur la rive orientale de la rivière Atbara dans la région Al-Fashga.

Un communiqué de presse publié lundi par le porte-parole de l'armée a déclaré que les forces armées ont vivement repoussé l'agression à l'intérieur des territoires soudanais et infligé de lourds dégâts aux agresseurs qui se sont enfuis à genoux.

"Les leaders militaires des deux pays sont convenus sur la nécessité de restreindre et de continuer le dialogue", indique le communiqué.

Le texte a ajouté que les forces armées affirment leur droit de défendre leurs territoires par tous les moyens légitimes et seront vigilantes et déterminées à s'acquitter de leur devoir de défendre les frontières et les territoires du Soudan, en souhaitant aux blessés une prompte récupération.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.