Congo-Brazzaville: COVID-19 - Une réunion interinstitutionnelle marathon à la Primature

Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, et une commission de l'Assemblée nationale conduite par le député national, Félix Kabange Numbi, ont échangé durant plusieurs heures sur l'impact réel des différentes mesures à la fois par la Présidence de la République et le gouvernement central. Cette séance de travail a été élargie aux ministères des Finances et de la Santé, ainsi qu'au Secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte à la pandémie.

Depuis le début de la crise sanitaire, les autorités RD-congolaises ont multiplié les mesures pour contrer la pandémie du coronavirus sur l'étendue du territoire national. Le lundi dernier, le Premier ministre, Sylvestre Ilunga, a reçu une commission de l'Assemblée nationale chargée de l'évaluation de l'impact des mesures de la Présidence de la République et du gouvernement central. L'on a appris aussi la participation des ministères stratégiques des Finances et de la Santé, ainsi que la coordination du Secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte à la covid-19.

Comme l'indique le compte-rendu final, cette séance de travail a permis effectivement d'évaluer les différentes mesures qui touchent plusieurs secteurs, notamment la gouvernance, l'économie et les finances, la santé, l'exercice de la liberté et la communication. Dans le cadre de la gouvernance par exemple, les intervenants ont échangé sur l'architecture de la riposte, en l'occurrence les organes, leurs rôles et leur fonctionnement sur le terrain.

Par rapport à la gouvernance, il y a eu une volonté de la commission d'en savoir plus sur les dépenses engagées par le gouvernement central dans le cadre de la lutte. Sur le plan économique et financier, la discussion a porté sur les exonérations des taxes et redevances pour tous les produits pharmaceutiques et équipements médicaux. D'autres points spécifiques ne sont pas restés en suspens, notamment les recettes de l'impôt sur les bénéfices et profits, la taxe de pollution et la motivation des agents sanitaires engagés sur le front. Enfin, il faut citer la problématique du déconfinement de la commune de la Gombe et de tout le pays, sans oublier l'ouverture prochaine des écoles et autres universités.

Aujourd'hui, le plus grand défi est juste d'apprendre à vivre avec le virus. Sur ce point, les avis semblent bien converger sur la nécessité d'instaurer un dépistage de masse et de mettre à profit les produits locaux pour une prise en charge efficiente des malades. Se basant sur les récentes statistiques, le docteur Jean-Jacques Muyembe a affirmé récemment avoir constaté une tendance baissière, sans se prononcer sur l'atteinte du pic. Seuls les gestes barrières et le respect des mesures gouvernementales pourront aider le pays à marquer des points dans cette âpre lutte contre la pandémie.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.