Afrique: Lutte contre le racisme - Les footballeurs anglais unis pour le même combat

Tous réunis au milieu du terrain avant le coup d'envoi en posant chacun un genou à terre. Ce symbole qui ne passe pas inaperçu est une forme d'expression qu'ont choisie les footballeurs anglais pour protester contre le racisme aux Etats Unis et dénoncé en même temps la mort de George Floyd.

George Floyd fut un homme noir de 46 ans tué le 26 mai à Minneapolis aux Etats-Unis lors de son interpellation par la police. Un policier blanc l'a en effet plaqué au sol en maintenant son genou sur son cou pendant de longues minutes alors que ce dernier disait de ne plus pouvoir respirer. Cette image a choqué car l'émotion a dépassé les frontières. De nombreux sportifs ont profité de leur célébrité pour dénoncer l'acte.

Les footballeurs qui venaient à peine de retrouver les terrains après trois mois d'arrêt dû à la pandémie du coronavirus sont rentrés dans la danse. La Premier League anglaise a modifié certaines de ses règles. Pour les douze premiers matches, elle a décidé que les maillots des joueurs de la Premier League portent l'inscription « Black Lives Matter » qui se traduit en français: « la vie des Noires compte ». Ce slogan antiraciste y a remplacé le nom de chaque joueur.

Black Lives Matter est un mouvement politique né en 2013 aux Etats-Unis dans la communauté afro-américaine militant contre le racisme systématique en vers les Noirs. Avant le coup d'envoi de chaque rencontre, les joueurs des deux équipes forment un cercle au milieu du terrain, posant chacun un genou en signe de protestation contre le racisme.

La Ligue anglaise a même indiqué qu'il soutenait les joueurs qui souhaiteraient célébrer leur but en s'appuyant sur la célébration semblable au geste du footballeur américain, Colin Kaepernick, qui avait refusé de chanter l'hymne américain en posant un genou à terre en 2016 en signe de protestation contre le racisme dans son pays. Le Français Olivier Giroud l'a imité quand il a inscrit le but de la victoire 2-1 de Chelsea face à Aston Villa. « C'est un hommage à George Floyd et au mouvement Black Lives Matter... J'aimerais que les gens montrent plus d'amour entre eux et qu'ils fassent disparaître ce genre de haine », a-t-il explique.

Le Brésilien du Real de Madrid, Marcelo, avait lui aussi célébré son but contre Eibar de la même manière avec cette fois-ci beaucoup d'émotion. Le latéral du Real a posé un genou à terre, le poing levé au ciel et la tête baissée. Il s'agissait de la première manifestation de solidarité avec le mouvement antiraciste effectué en plein match de Liga. En Bundesliga( le championnat allemand, le premier à reprendre), la célébration de Marcus Thuram, fils de Lilian Thuram (champion du monde avec la France en 1998) a été apprécié par son club. L'attaquant de Borussia Monchengladbach a célébré l'un premier de ses deux buts inscrits contre Union de Berlin avec un genou à terre. Une célébration qualifiée de spéciale par son club. deux joueurs de Borussia Dortumund, notamment Jadon Sancho et Achraf Hakimi, avaient exhibé des T-shirt proclamant « Justice for George Floyd » lors de la victoire 6-1 contre Panderborn. Weston MC Kennie, le joueur américain de Schalke 04 portait, quant à lui, le brassage avec le même message « Justice for George »

A l'entraînement, les joueurs de Dortumund avaient posé un genou à terre. « Nous soutenons le mouvement Black Lives Matter . Nous n'accepterons aucune forme de racisme. Pour le monde, ouvert et tolérant. Pour un mode meilleur», avait twitté Matt Hummels. Les footballeurs ne sont pas les seuls à manifester. Michael Jordan, Serena Williams, Levis Hamilton et bien d'autres avaient réagi avant eux.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.