Ile Maurice: Le Supplementary Appropriation (2019-2020) Bill (No. IV of 2020) adopté par l'Assemblée nationale

communiqué de presse

Le Supplementary Appropriation (2019-2020) Bill (No. IV of 2020), qui prévoit un budget supplémentaire de Rs 33,7 milliards pour couvrir les dépenses additionnelles pour la période de 2019 à 2020, a été adopté par l'Assemblée nationale hier soir.

« La majeure partie de ces dépenses supplémentaires, soit Rs 28,7 milliards, s'explique par les bouleversements imprévisibles induits par la pandémie de Covid-19 », a expliqué le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy lors de son résumé à l'issue des débats sur le Supplementary Appropriation (2019-2020) Bill (No. IV of 2020). Il a ajouté que le gouvernement a agi promptement pour protéger le pays, les entreprises et, par-dessus tous, les concitoyens, contre ce virus et ses conséquences.

Le ministre a rappelé que pour gagner cette première bataille, il a fallu acheter les équipements de protection sanitaire nécessaires pour les travailleurs en première ligne qui ont œuvré nuits et jours pendant le confinement. « Nous avons également dû fournir une aide salariale exceptionnelle pour protéger l'emploi et soutenir les travailleurs indépendants pendant cette période si difficile », a-t-il dit.

Le combat pour préserver l'emploi a été souligné par Dr Padayachy qui a indiqué que pour le mois de juin 2020, le gouvernement continuera à verser l'allocation d'un mois de salaire de base, avec un plafond à Rs 25 000, pour les employés du secteur touristique et des entreprises qui n'ont pas été autorisées à opérer jusqu'à la levée totale du couvre-feu et qui perçoivent jusqu'à Rs 50 000 mensuellement. Quant aux travailleurs indépendants du secteur touristique et ceux qui n'ont pas été autorisés à opérer jusqu'à la levée totale du couvre-feu, une subvention de Rs 5 100 leur sera versée.

Sauver la compagnie aérienne nationale

En ce qui concerne Air Mauritius, le Dr Padayachy a fait ressortir que la compagnie se trouve actuellement dans une situation financière précaire qui a été accentuée par l'apparition de la pandémie. Air Mauritius a été placé sous administration volontaire par son conseil d'administration afin de sauvegarder les intérêts de toutes les parties prenantes.

Ainsi, les Rs 9 milliards versées au titre du National Resilience Fund prendront principalement la forme d'une injection de capital, en ligne avec l'objectif du gouvernement de sauver la compagnie aérienne nationale et de veiller à ce qu'elle recommence à fonctionner sur une base financière saine.

Droits de tirages spéciaux

En ce qui concerne les transactions relatives aux droits de tirages spéciaux (DTS), le ministre Padayachy a informé la Chambre qu'à deux reprises, le Fonds monétaire internationale a demandé à Maurice d'acheter un total de 12,5 millions de DTS, l'équivalent d'environ Rs 650 millions, à des membres ayant une position extérieure faible, à savoir 3 millions de DTS à l'Egypte en juillet 2019 ; et 9,5 millions de DTS à la Jamaïque en mai 2020.

Le grand argentier a précisé qu'en juillet 2019, les réserves extérieures de Maurice s'élevaient à Rs 259,3 milliards, ce qui représente 11,8 mois de couverture des importations et que ces réserves ont augmenté pour atteindre Rs 275,8 milliards en mai 2020, soit l'équivalent de 12,5 mois d'importations.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.