Cote d'Ivoire: Le recensement électoral pour la présidentielle d'octobre bat son plein

Emile Ebrottié, porte-parole de la CEI

En Côte d'Ivoire, la révision annuelle des listes électorales a débuté il y a deux semaines dans la perspective notamment de l'élection présidentielle annoncée pour le 31 octobre prochain. Ce processus d'enrôlement était prévu pour durer 15 jours, mais la CEI, la Commission électorale indépendante, a proposé hier, mardi 23 juin, au gouvernement de prolonger ce recensement électoral jusqu'au 30 juin.

Cette proposition de la Commission électorale indépendante intervient quelques jours après une demande d'allongement de cette période formulée par l'opposition. Le coup d'envoi de la refonte des listes d'électeurs a été donné le 10 juin dernier. Pierre Firtion, du service Afrique de RFI, a joint au téléphone Emile Ebrottié, le porte-parole de la CEI.

« Nous avons constaté qu'il y avait un engouement, confirme Emile Ebrottié... qu'il y avait beaucoup d'Ivoriens qui avaient des documents qui étaient en attente et qu'il fallait les prendre en compte. C'est pour cela que nous avons demandé que ces personnes puissent avoir les documents pour leur permettre de pouvoir s'enrôler ».

Est-ce que ce délai pourrait être prolongé de quelques jours supplémentaires ?

« Là, ça va être difficile, parce que nous sommes tenus par des délais et la liste électorale provisoire doit être publiée au plus tard le 1er août. Alors, si nous ajoutons encore une ou deux semaines, il va être difficile de produire cette liste électorale.

Nous nous attelons à collecter toutes les informations et très bientôt, nous allons pouvoir vous communiquer à mi-parcours le nombre de personnes enrôlées ».

Le processus vise à enrôler les électeurs qui ne sont pas encore enregistrés comme les nouveaux majeurs ou ceux qui n'avait pas jugé utile de voter jusqu'à maintenant. En Côte d'Ivoire près de 5 millions de personnes en âge de voter ne figurent pas sur cette liste d'électeurs selon la CEI.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.