Niger: Amnesty International réclame la libération de trois activistes

23 Juin 2020

Amnesty International appelle à l'abandon des accusations formulées par les autorités Nigériennes sur trois défenseurs des droits humains.

Il s'agit de Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maïkoul Zodi. Ces trois individus sont incarcérés depuis 100 jours. Il leur est reproché d'avoir réclamé une enquête sur un détournement présumé de fonds dont se serait rendu responsable le ministère de la Défense.

Ces militants ont été arrêtés le 15 mars pour avoir organisé un rassemblement non autorisé. Ils sont accusés de complicité dans la dégradation de biens publics, incendie volontaire et homicide avec circonstances atténuantes, à la suite d'une manifestation qu'ils ont organisée dans la capitale Niamey.

Ils réclamaient la tenue d'une enquête sur les allégations de détournements de fonds révélés par l'audit des contrats du ministère de la Défense en février et dénonçaient l'ingérence de l'exécutif dans cette procédure, souligne Amnesty International.

Les autorités avaient interdit toutes les manifestations dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Les organisateurs ont néanmoins décidé de maintenir les rassemblements et les forces de sécurité ont bloqué toutes les voies d'accès menant au lieu de l'événement à Niamey, rapporte la même source.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.