Madagascar: Ambalavao - De l'eau potable pour les habitants

Dans la région Haute Matsiatra, le taux d'accès à l'eau potable est minime, autour de 24,49%.

De plus, les infrastructures pour approvisionner les deux communes sont également vétustes. Un renouvellement des infrastructures aura lieu après la signature d'une convention entre le ministère de l'Eau, de l'assainissement et de l'hygiène, la Jirama et la région Haute Matsiatra avec le programme Eaurizon de la métropole de Lyon. En plus du renouvellement, une amélioration et une extension des réseaux d'eau sont prévues dans les deux communes.

Dans la commune d'Ambalavao, l'opération consiste à produire de l'eau potable de Soarano et l'extension du réseau d'eau dans cette commune. Huit cent cinquante six habitants et plus de mille écoliers en bénéficieront avec la construction de huit points d'eau. La rivière Tombana sera exploitée pour plus de quatre mille habitants et deux mille écoliers qui en trouveront des avantages, grâce à l'installation de quatorze points d'eau.

« Ces projets visent à faciliter l'accès à l'eau potable en répondant aux problèmes d'eau dans les chefs-lieux de district. Les projets entrent également dans le cadre de la réalisation de l'un des « velirano » présidentiels », indique la ministre de l'Eau, assainissement et hygiène, Voahary Rakotovelomanantsoa.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.