Gabon: Dépénalisation de l'homosexualité - Un faux débat pour détourner l'opinion ?

Drapeau de la "Gay pride "

Au Gabon, aucun homosexuel n'est en prison. Dépénalisation de l'homosexualité ou pas, plusieurs Gabonais cherchent toujours à savoir où est l'intérêt d'initier un tel débat à l'Assemblée nationale, au moment où les dirigeants semblent tergiverser sur des questions importantes, malgré leur caractère urgent.

Au niveau de l'éducation par exemple, l'inquiétude des parents d'élèves a atteint les cimes. A quand la reprise des cours ? et comment se fera cette reprise face aux exigences des mesures barrières. Les écoles n'avaient pu achever que les deux premiers trimestres. Alors que les résultats du deuxième trimestre étaient attendus, les écoles avaient été fermées en raison de la pandémie covid-19 qui venait d'entrer dans le pays. A l'Université Omar Bongo de Libreville, les inscriptions pour l'année académique 2019-2020 viennent seulement de reprendre. Autrement dit, cette année en elle-même n'avait pas encore débuté dans ladite structure. Comment tout cela sera organisé ? La population veut savoir.

Dans le secteur économique, les grandes entreprises commencent à vaciller en raison du long confinement. Tandis que les petits opérateurs économiques sont asphyxiés. La fermeture des commerces dès 15h de l'après-midi n'arrange personne. Les hôtels, les restaurants et les tenanciers de bars ne savent plus vers où tourner le regard.

Visiblement, la mise en vigueur des mesures gouvernementales contre le virus semble avoir occasionné beaucoup de dégâts. Plusieurs jeunes Gabonais, ceux qui se débrouillent dans les petits métiers, sont au chômage pour respect desdites mesures.

Plusieurs autres questions urgentes sèment la confusion et l'inquiétude au sein de la population. La question de la dépénalisation de l'homosexualité est-elle plus urgente que les inquiétudes actuelles des Gabonais ?

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.