Cote d'Ivoire: Révision de la liste électorale - La Cei proroge au 30 juin le délai d'inscription sur le listing

Emile Ebrottié, porte-parole de la CEI

La Commission électorale indépendante (Cei) ne souhaite laisser en marge aucun citoyen qui manifeste le désir de s'inscrire sur la liste électorale.

Ce qui l'a poussée, selon Emile Ebrottié, le porte-parole de cette institution, à faire droit à la requête légitime des acteurs du processus électoral en prorogeant au 30 juin le délai du recensement électoral.

Il a fait cette annonce, hier, au cours d'un point de presse dans l'une des salles de conférences de cet organe électoral sis au carrefour Duncan, à Cocody II Plateaux.

Emile Ebrottié a toutefois tenu à préciser que la Cei est tenue au respect des dispositions légales. Par conséquent, elle ne « peut donc pas proroger indéfiniment le recensement électoral, car elle est contrainte d'organiser le scrutin présidentiel le 31 octobre 2020, conformément à la Constitution et de publier la liste électorale provisoire, trois mois avant le scrutin, soit le 1er août au plus tard, comme le prescrit le Code électoral ».

Le porte-parole a fait savoir que par cette mesure de prorogation, la Cei veut donner l'opportunité à un grand nombre de requérants potentiels de s'inscrire sur la liste électorale.

A cet effet, il a déclaré que la Cei se félicite de l'engouement observé autour de cette opération aussi bien en Côte d'Ivoire qu'à l'étranger. « Notre souhait est de conforter l'inclusivité autour du processus », a-t-il insisté.

Emile Ebrottié, par ailleurs, premier secrétaire permanent adjoint, a affirmé que des imprimés de certificats de résidence et de domicile supplémentaires ont été mis à la disposition des sous-préfectures et commissariats pour ceux qui souhaitent changer de lieu de vote.

« Aux électeurs qui souhaitent changer de lieu de vote, la Cei leur offre l'option de le faire en ligne, en toute tranquillité, en accédant au site web de la Cei www.cei.ci », a-t-il ajouté.

A en croire le conférencier, malgré la prorogation, les pièces requises pour se faire enrôler restent les mêmes.

Il s'agit de la Carte nationale d'identité (Cni), du certificat de nationalité ivoirienne, de l'attestation d'identité délivrée par l'Office national de l'état civil et de l'identification (Oneci) ou du récépissé délivré par l'ex-Office national de l'identification ( Oni).

Pour les Ivoiriens résidant à l'étranger, les documents exigés pour les requérants sont toujours la carte consulaire, le passeport biométrique ou la Cni.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.