Madagascar: Trafic déjoué de tortues - La communauté de Beheloke travaille

Prêter main forte. Cent quarante-quatre tortues Radiata ont pu être sauvées du trafic. La communauté d'Andomotse de la commune rurale de Beheloke, dans la région Atsimo-Andrefana, a accompli sa mission de « protectrice » de son environnement direct.

Dans la nuit de vendredi, trois braconniers ont été appréhendés à bord de deux pirogues, avec une centaine de tortues. Les membres de la communauté ont remarqué plus tôt que les trois individus ne sont pas des leurs et donc suspects, et se comportaient bizarrement. Ils ont de suite alerté les responsables du Parc de Tsimanapetsotsa ainsi que les forces de l'ordre. Ce qui a conduit à l'arrestation des braconniers.

« C'était comme dans un film policier. En attendant l'arrivée des forces de l'ordre, les communautés et les responsables du parc ont suivi les déplacements des individus et de leurs pirogues. À l'arrivée des gendarmes, les voleurs ont pris la fuite et la course-poursuite a continué jusqu'au large de Beheloke où, finalement, ils ont été attrapés », décrit Madagascar National Park, gestionnaire du parc de Tsimanapetsotsa.

Depuis quelques mois, les communautés de base, sont plus motivées à coopérer et à œuvrer pour la protection de leur environnement. Des réactions réveillées par une stratégie de proximité locale adoptée par le ministère de l'Environnement et du développement durable. Seule l'enquête déterminera le chemin qu'auraient pris les reptiles dans ce trafic.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.