Somalie: Attaque des shebabs contre un centre de formation militaire turc

Un leader Al-Shabaab, Ahmed Dirie Abu Ubeyda.

Le groupe terroriste somalien a commis mardi un attentat-suicide contre l'académie militaire TurkSom, près de Mogadiscio, faisant au moins deux morts et deux blessés. C'est la première fois que le mouvement islamiste vise ce site inauguré il y a trois ans pour former les futurs soldats somaliens.

Le terroriste se serait mêlé à de futures recrues attendant devant l'entrée de la base. L'intrus aurait été repéré, une altercation aurait eu lieu, et le kamikaze aurait déclenché sa bombe en face du site, près d'une école.

Le bilan est relativement faible, mais le symbole est notable. Ouverte en 2017 après un chantier de 50 millions de dollars, TurkSom est la plus grande base d'Ankara à l'étranger.

Deux cents militaires turcs y entraînent les futurs soldats somaliens. Quatre bataillons ont déjà été formés, et certains ont déjà affronté les shebabs.

Stratégie d'influence

Cette institution fait aussi partie de la stratégie d'influence d'Ankara dans la Corne de l'Afrique, notamment pour contrer ses adversaires : l'Égypte, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

Les Turcs font aujourd'hui partie des principaux partenaires de Mogadiscio, grâce à leur approche globale comprenant aide militaire, humanitaire, agricole ou encore économique.

Mais leur implication en Somalie fait aussi d'eux une cible des shebabs, qui les considèrent comme des envahisseurs étrangers.

D'autant que la Turquie finance également des mosquées, alors que le groupe armé se revendique comme la seule source islamique légitime dans le pays.

Les attaques contre les intérêts d'Ankara sont donc régulières. Que ce soit contre des ingénieurs en janvier et décembre, ou encore contre des diplomates en 2015 et 2013.

Les experts estiment d'ailleurs que le danger va aller en grandissant, avec la participation annoncée de la Turquie dans les futures explorations pétrolières somaliennes.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.